Manifestation à l’initiative de l’association Sauvons nos entreprises le 21 septembre 2015  à Paris
Manifestation à l’initiative de l’association Sauvons nos entreprises le 21 septembre 2015 à Paris
Manifestation à l’initiative de l’association Sauvons nos entreprises le 21 septembre 2015  à Paris ©Reuters - Charles Platiau
Manifestation à l’initiative de l’association Sauvons nos entreprises le 21 septembre 2015 à Paris ©Reuters - Charles Platiau
Manifestation à l’initiative de l’association Sauvons nos entreprises le 21 septembre 2015 à Paris ©Reuters - Charles Platiau
Publicité
Résumé

La nécessaire refonte du système fiscal peut-elle (et doit-elle) échapper aux logiques partisanes ? L'impôt devrait en tout cas être un des grands sujets de débat de la campagne présidentielle.

avec :

Robin Rivaton (Essayiste, membre du conseil scientifique de la Fondapol), Liêm Hoang-Ngoc (économiste, maître de conférences à Paris I-Panthéon-Sorbonne, ancien député européen et fondateur de la Nouvelle Gauche Socialiste).

En savoir plus

Qui osera cette fois-ci promettre le grand soir fiscal en cas de victoire à la prochaine présidentielle ? L’idée d’une refonte complète et radicale de la fiscalité a été si souvent évoquée sans être mise en œuvre qu’il faudra être sacrément convaincant pour persuader les électeurs que oui, cette fois, ce sera la bonne. Pour l’instant, on n’en est pas là. Mais déjà la campagne bruisse de promesses fiscales, moins ambitieuses sans doute mais symboliquement –donc politiquement- plus porteuses. A droite, la quasi-totalité des candidats à la primaire promet de supprimer l’ISF, l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Du côté de la majorité, c’est l’impôt sur le revenu qui est visé : nous l’avons fait baisser, dit le premier ministre, nous allons continuer. Et puisque l’impôt est l’arme suprême du politique, ce qui lui reste de pouvoir quand il ne lui reste plus rien, on peut s’attendre à de nombreuses autres propositions dans les prochaines semaines. La fiscalité de l’épargne, l’imposition des sociétés font d’ailleurs déjà l’objet de promesses de réforme. Sans que l’on voit très bien qu’elle pourrait être la cohérence d’ensemble.

N’est-il pas temps justement de repenser de manière globale et non partisane la place de l’impôt dans notre société ? D’imaginer un impôt véritablement universel, et donc accepté par tous ? Et pour y arriver : « Faut-il dépolitiser la fiscalité ? »

Publicité
Liêm Hoang-Ngoc et Robin Rivaton
Liêm Hoang-Ngoc et Robin Rivaton
© Radio France - JCF

Liens

  • Un impôt efficace doit être simple, neutre et stable (L'Opinion)
  • Taxer mieux, gagner plus, Robin Rivaton (Fondapol)
  • Nos 6 priorités immédiates (La Nouvelle Gauche Socialiste)
  • Montebourg, Sarkozy : des baisses d'impôt sans se préoccuper du déficit ? (La Tribune)
  • Tout savoir sur les "Luxleaks" en deux minutes (Arte)
Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration