France Culture
France Culture
Publicité

Est-il trop mou ou trop autoritaire ? A-t-il abusé de ses pouvoirs en envoyant paître tout un gouvernement parce quelques uns de ses membres avaient remis en cause sa politique ? Ou bien a-t-il fait la preuve de sa trop grande faiblesse en étant incapable de rétablir l’ordre au sein de son équipe ?

Difficile aujourd’hui, à la (quasi) moitié du quinquennat, de définir de façon certaine la manière qu’a François Hollande d’exercer la magistrature suprême. Ni président normal comme il revendiquait l’être, ni hyper président comme son prédécesseur. Peut-être n’a-t-il pas encore choisi…mais a-t-il vraiment le choix ?

Publicité

La fonction de Président telle que l’organise la Ve République a des airs de vieux costume : du sur-mesure au départ, pour le général de Gaulle, mais une étoffe de moins en moins bien ajustée au fur et à mesure que se succèdent les chefs de l’Etat.

Bastien François et Jean-Claude Monod
Bastien François et Jean-Claude Monod
© Radio France - JCF

On peut y voir un problème d’incarnation personnelle. Ou bien davantage l’usure d’un système, qui offre à la fois d’importants pouvoirs au Président tout en l’exposant à une forte instabilité : ce qu’illustre bien la crise actuelle, qui réussit ce tour de force de donner un air de IVe République à cette séquence politique.

« Faut-il déprésidentialiser la République ? »

C’est notre sujet du jour.

**Le focus de Mélanie Chalandon ** :

Et si la solution était au contraire de "re-présidentialiser" la République ? C'est la question que nous avons posé à Pascal Jan , professeur de droit constitutionnel à l'IEP de Bordeaux :

Pascal Jan

1 min

Suivez-nous aussi sur:[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration