France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

C’est le débat politique du moment : pour ou contre l’extension et la constitutionnalisation de la déchéance de nationalité ? Un débat qui conduit à repenser la signification de l’appartenance à la communauté nationale, et autour de quelles valeurs communes.

Lassana Bathily, lors de la cérémonie de sa naturalisation, le 10 janvier 2015 au Ministère de l'Intérieur à Paris
Lassana Bathily, lors de la cérémonie de sa naturalisation, le 10 janvier 2015 au Ministère de l'Intérieur à Paris
© Reuters

Ils ne sont que 14, mais c’est déjà ça doit-on se dire à l’Elysée.

Publicité

14 parlementaires PS qui viennent de signer une tribune dans le JDD, pour dire qu’ils soutiennent le projet d’extension et de constitutionnalisation de la déchéance de nationalité.

Projet qui (à en croire les sondages) emporte l’adhésion d’une large majorité de Français, mais qui divise davantage la classe politique.

« Osons la Nation au-delà des clivages », écrivent les élus socialistes signataires de la tribune, « être français, c’est une chance et un honneur »

Qui aurait imaginé, il y a un an, y compris au lendemain des attentats de janvier, que le débat autour de la nationalité, et par extension, autour de l’identité nationale, reviendrait au galop quelques mois plus tard ?

A l’époque, il n’était pas question de déchéance mais plutôt de naturalisation accélérée pour un des ‘’héros’’ du moment : Lassana Bathily, jeune Malien arrivé en France en 2006, récompensé pour avoir aidé des clients de l’hypermarché casher de Vincennes à se cacher.

Le débat du moment a au moins un mérite : nous faire réfléchir à nouveau à ce que représente l’appartenance à la communauté nationale.

Patrick Weil et Natacha Polony
Patrick Weil et Natacha Polony
© Radio France

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration