Justin Trudeau : l'avons-nous vu trop beau ?

Justin Trudeau après la victoire d’un match de boxe caritatif à Ottawa, 28 mars 2012
Justin Trudeau après la victoire d’un match de boxe caritatif à Ottawa, 28 mars 2012 ©Reuters - Chris Wattie
Justin Trudeau après la victoire d’un match de boxe caritatif à Ottawa, 28 mars 2012 ©Reuters - Chris Wattie
Justin Trudeau après la victoire d’un match de boxe caritatif à Ottawa, 28 mars 2012 ©Reuters - Chris Wattie
Publicité

Il y a un an le Canada se choisissait un Premier ministre aux allures de gendre idéal, incarnant la jeunesse et la modernité. Mais quelle action politique au-delà de l'image ?

Avec
  • Chloé Carbuccia Chercheuse au LERMA (Laboratoire de Recherche sur le Monde Anglophone) de l'Université Aix-Marseille, spécialiste des relations américano-canadiennes
  • Huguette Young Journaliste politique
  • Pierre-Luc Brisson Historien et blogueur

Il aurait voulu faire peur qu’il n’y serait pas arrivé. Alors tant qu’à faire, plutôt que de se déguiser en monstre pour Halloween, Justin Trudeau a préféré un costume d’aviateur.

Pas n’importe quel aviateur : celui du Petit Prince de Saint Exupéry. La photo, en compagnie de son plus jeune fils, a été postée il y a quelques heures sur Twitter, depuis son compte officiel.

Publicité

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Ainsi va la vie médiatique du premier ministre canadien. Une succession de cartes postales qui emprunte davantage aux codes de la presse people qu’à ceux du milieu politique.

Trudeau a fait de sa vie un conte de fées. Face à lui, Barack Obama finirait presque par passer pour quelqu’un de coincé.

A première vue, la stratégie est payante : rarement le Canada aura été à ce point incarné, à l’étranger, par son principal dirigeant. Justin Trudeau est un impeccable VRP, d’autant plus séduisant qu’il se démarque de la morosité et du repli ambiants.

Mais être un bon vendeur ne suffit pas quand on dirige un gouvernement. Il faut des actes. Dans trois jours, Justin Trudeau fêtera son premier anniversaire à la tête du pays. Il en a modernisé l’image. Saura-t-il le redresser ?

« Justin Trudeau : l’avons-nous vu trop beau ? »

L'équipe