France Culture
France Culture
Publicité

Alors que l’état d’urgence a été levé avant-hier dans la ville de Baltimore après plusieurs jours de manifestations, et que Barack Obama livrait un discours hier sur l’égalité des chances, nous allons essayer de comprendre pourquoi l’Amérique post-raciale n’a pas vu le jour. Et ce du point de vue de ceux qui constituent, pour encore quelques années, la majorité de la population : les Blancs

Mitt Romney, candidat à la Maison blanche en 2012, sa femme et ses enfants : la famille blanche américaine idéale ?
Mitt Romney, candidat à la Maison blanche en 2012, sa femme et ses enfants : la famille blanche américaine idéale ?
© Reuters

« *Dans de trop nombreux endroits à travers le pays, les garçons et les hommes noirs et les garçons et les hommes hispaniques font l’expérience d’un traitement différent de la part des forces de l’ordre. Les statistiques sont claires et incontestables. Ce sentiment d’injustice et d’impuissance a contribué à nourrir les manifestations que nous avons vues à Ferguson, à Baltimore et New-York * »

Publicité

Les propos sont ceux de Barack Obama. Le président américain était à New-York hier, pour un discours volontariste en faveur de l’égalité des chances, et ce après les manifestations qui ont suivi la mort de plusieurs hommes noirs par des policiers aux Etats-Unis ces derniers mois. Selon certains observateurs, Obama, qui arrive à la fin de son second mandat, pourrait se consacrer ensuite à cette question de la lutte contre les discriminations. Une approche qui contraste avec celle qui était la sienne avant son accession à la Maison Blanche, lorsqu’il promouvait une Amérique post-raciale.

A l’heure du bilan, il semble bien que le premier président noir de la première puissance mondiale n’a pas réussi à gommer ces clivages que l’appartenance à la communauté noire, latino ou blanche reste constitutive d’une société, certes de plus en plus multiraciale, mais toujours très inégalitaire. Aux Etats-Unis encore aujourd’hui, mieux vaut appartenir à la majorité blanche pour réussir. Sauf que celle-ci ne sera plus majoritaire d’ici quelques années. Un rééquilibrage démographique est en cours. Quid des équilibres économiques et politiques ?

« L’Amérique blanche est-elle toujours aussi dominatrice ? »

Marie-Cécile Naves
Marie-Cécile Naves
© Radio France - MB

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter
© Radio France

](https://twitter.com/Grain_a_moudre?lang=fr)

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration