L'homme est-il le meilleur ami du chien ?
L'homme est-il le meilleur ami du chien ? ©Reuters - Alexandre Meneghini
L'homme est-il le meilleur ami du chien ? ©Reuters - Alexandre Meneghini
L'homme est-il le meilleur ami du chien ? ©Reuters - Alexandre Meneghini
Publicité

Les animaux ont des droits. Mais jusqu’où les faire coïncider avec ceux des hommes ? Les révélations de violences infligées aux animaux d’élevage obligent à repenser la pertinence des discriminations entre espèces. Progrès ou régression ?

Avec
  • Chantal Delsol philosophe, romancière, éditorialiste, professeure émérite de philosophie politique et membre de l’Institut, Académie des Sciences morales et politiques
  • Aymeric Caron Journaliste

S’agit-il d’un simple feu de paille ? Ou bien la diffusion d’images ‘’volées’’ dans plusieurs abattoirs français va-t-elle modifier en profondeur la façon dont les animaux d’élevage sont traités, en particulier au moment de leur mort ? En rendant visible la souffrance infligée aux vaches, aux porcs, aux moutons, les militants de la cause animale ont en tout cas réussi à provoquer une réaction politique. Fin mars, une commission d’enquête parlementaire sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie a été créée à l’Assemblée nationale.

La médiatisation de ces dérives a un autre impact : difficile désormais de réserver notre compassion aux seuls animaux considérés comme nobles par l’homme, soit parce que nous les avons domestiqués (le chat, le chien), soit parce qu’ils ont réussi à rester sauvages (le lion, l’éléphant). L’animal d’élevage est en train de devenir un être sensible.

Publicité

Ce changement d’approche a de quoi réjouir les antispécistes. L’antispécisme, c’est le refus de toute attitude de discrimination envers un animal, en raison de son appartenance à une espèce, y compris l’espèce humaine. Nous avons tous la même origine, disent notamment les antispécistes : respecter les autres, c’est donc se respecter soi-même. Si ce courant a le vent en poupe, il rencontre de fortes oppositions. Vouloir gommer les différences entre l’animal et l’homme, n’est-ce pas une façon ‘’dévaloriser l’humanité’’, d’inventer une ‘’barbarie nouvelle’’ ?

« L’antispécisme est-il un humanisme ? »

Chantal Delsol, Aymeric Caron
Chantal Delsol, Aymeric Caron
© Radio France - JCF

Liens

  • Aymeric Caron et sa « République du vivant » au secours des animaux ( Le Monde)
  • Chantal Delsol : vers une dévalorisation de l’humain ( Valeurs actuelles)
  • Antispécisme [nom] : concept visant à dénoncer la hiérarchisation des espèces et la supériorité de l’homme sur l’animal ( Libération)

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration