L'UE devrait-elle refuser la nomination de Ted Malloch, pressenti nouveau représentant des Etats-Unis auprès de Bruxelles ?
L'UE devrait-elle refuser la nomination de Ted Malloch, pressenti nouveau représentant des Etats-Unis auprès de Bruxelles ?
L'UE devrait-elle refuser la nomination de Ted Malloch, pressenti nouveau représentant des Etats-Unis auprès de Bruxelles ? ©AFP - Lissac/Godong/Leemage
L'UE devrait-elle refuser la nomination de Ted Malloch, pressenti nouveau représentant des Etats-Unis auprès de Bruxelles ? ©AFP - Lissac/Godong/Leemage
L'UE devrait-elle refuser la nomination de Ted Malloch, pressenti nouveau représentant des Etats-Unis auprès de Bruxelles ? ©AFP - Lissac/Godong/Leemage
Publicité
Résumé

Protectionnisme, nationalisme, remise en question de l'OTAN, euroscepticisme... Les premiers pas de Trump à la Maison Blanche ont de quoi inquiéter l'Union Européenne.

avec :

Benjamin Oudet (doctorant en science politique), Alexandra de Hoop Scheffer (Politologue, spécialiste des Etats-Unis et de la politique étrangère américaine, directrice du bureau parisien du think tank The German Marshall Fund of the United States (GMF)), Christian Lequesne (Professeur à Sciences Po et spécialiste des questions de diplomatie).

En savoir plus

Au moment de remettre la légion d’honneur à l’ambassadrice américaine à Paris mi-janvier, François Hollande avait prévenu : l’Union européenne ne se laisserait pas dicter sa conduite par le nouveau président des Etats-Unis. ‘’L’Europe sera toujours prête à poursuivre sa coopération transatlantique, mais elle se déterminera en fonction de ses intérêts et de ses valeurs’’.

C’était il y a tout juste trois semaines. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que depuis cette date, Donald Trump n’a rien fait qui puisse rassurer ses partenaires.
Sa décision d’interdire l’entrée des Etats-Unis aux ressortissants de sept pays musulmans donne une idée de sa détermination à appliquer ses idées, sans tenir compte des avis contraires.

Publicité

Le sommet européen de vendredi dernier, à Malte, était donc attendu comme une première occasion, pour les 28, d’afficher clairement et fortement leur désapprobation commune. De faire front face aux outrances de Trump. Le résultat est bien plus timide : aucune déclaration tonitruante.
Manifestement, la préservation de la relation transatlantique prime aujourd’hui sur tout le reste.

‘’L’Europe a-t-elle intérêt à se fâcher avec les Etats-Unis ?’’

Liens :

  • Editorial, "Les européens doivent résister à Trump" (Le monde, 04.02.17)
  • Emission, "Face à Trump, l’Europe doit-elle riposter ?" (28 minutes - Arte, 02.02.17)
  • Article, "François Hollande répond sèchement à Donald Trump après ses attaques sur l'Europe" (Huffington Post, 16.01.17)

Pour aller plus loin :

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration