France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée, l'a clairement dit, dimanche dernier : il souhaite fortement interdire les listes que l'humoriste Dieudonné a l'intention de présenter aux européennes, cinq listes baptisées « antisionistes » et qu'il juge, non sans raison, « ouvertement antisémites ». A la lumière des propos que l'humoriste a précédemment tenus, et qui lui ont valu des condamnations en justice, il n'y a aucun doute sur le fait que l'adjectif « antisioniste » est employé à dessein, pour entretenir la confusion. Mais le gouvernement peut-il interdire ces listes ? C'est là que le bât blesse et que l'on s'interroge : pourquoi un homme aussi avisé que Claude Guéant s'est-il lancé dans cette aventure ? En l'état actuel du droit, tout indique que l'affaire sera difficile. Le Conseil constitutionnel a rappelé dans sa décision du 18 novembre 1982 que « la qualité de citoyen ouvre le droit de vote et l'éligibilité dans des conditions identiques, à tous ceux qui n'en sont pas exclus pour une raison d'âge, d'incapacité ou de nationalité, ou pour une raison tendant à préserver la liberté de l'électeur ou l'indépendance de l'élu » (n° 82-146 DC). Si tout citoyen est également éligible, à quoi bon cette étude en cours au Ministère de l'Intérieur et de la Justice comme annoncé par Claude Guéant ? A moins que les experts n'exhument la loi 10 janvier 1936 relative aux «groupes de combat et aux milices privées» qui fut votée pour répondre aux menaces des ligues factieuses. On le saura bientôt. Quoi qu'il en soit, la question reste entière : qui peut décider de la légitimité d'une liste ? N'est-il pas fondamental, dans une société démocratique, de défendre le libre jeu du débat politique ? Nicolas Dupont-Aignan s'est pour sa part exclamé, à la suite de cette affaire : «Sommes-nous revenus sous le Second Empire où les candidats aux élections devaient être désignés par le pouvoir ?»

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration