L'industrie du disque est-elle en train de s'autodétruire ? En direct et en public du Centre Pompidou

France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Robert Zarader économiste, conseiller en communication, président d'Equancy&Co
  • Patrick Zelnik
  • Jérémie Zimmermann co-fondateur de La Quadrature du Net, organisation de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet

L'industrie du disque traverse-t-elle une crise ou doit-elle se préparer à l'idée de sa disparition ? Trop d'erreurs ont été commises pour qu'elle se redresse, analyse Steve Knopper, un journaliste américain du fameux magazine Rolling Stone : les industriels ont combattu l'arrivé du web au lieu d'y chercher des opportunités, et aujourd'hui ils ont tout simplement perdu le pouvoir. Dans un ouvrage sans concession au titre évocateur "Appetite for self-destruction : the spectacular crash of the record industry in the digital age", Steve Knopper pointe deux erreurs magistrales : l'abandon du single avec l'arrivée du CD, et bien sûr la lutte contre Napster, le premier site d'échange de fichiers musicaux, dont les labels ont obtenu la fermeture après un procès qui leur a coûté des dizaines de millions de dollars. Qu'auraient-ils dû faire à la place ? Passer un marché, bien sûr, avec Napster et ses 26 millions d'utilisateurs au lieu d'assister, impuissants, à leur dispersion sur des dizaines d'autres sites, décentralisés. Intéressante perspective ouverte par ce journaliste américain car la question du téléchargement illégal y est tenue pour secondaire : ce ne seraient pas les pirates et le pair-à-pair qui auraient tué l'industrie du disque mais des erreurs stratégiques dont elle est la seule responsable. Alors que la loi « création et internet » est en passe d'entrer en discussion au Parlement français, voilà qui mérite le débat.

L'équipe