France Culture
France Culture
Publicité

France, terre d’asile ? A en croire les statistiques actuelles en matière d’immigration, ce serait de moins en moins vrai. L’Allemagne, la Suède, l’Italie, attirent davantage que notre pays. Est-ce lié à un échec de son modèle d’intégration ?

Louison dans du Grain à moudre, dessin 2
Louison dans du Grain à moudre, dessin 2
© Radio France

Des procédures trop longues, des taux d’acceptation trop faibles, un marché de l’emploi saturé : pour toutes ces raisons, la France ne serait plus très attractive sur le ‘’marché’’ de l’immigration. Au point d’être descendue au 4e rang des pays d’accueil en Europe.

Publicité

Les migrants d’aujourd’hui lui préfèrent l’Allemagne, la Suède et l’Italie.

« Mais où est donc passée la France ? » se demandait il y a quelques jours Jacques Attali sur son blog de l’Express.

Pour l’essayiste, si les migrants choisissent d’autres pays avant le nôtre, c’est aussi parce qu’’’*ils ne sont pas bien accueillis en France’’ * : ‘’*cette attitude frileuse’’ * écrit-il encore ‘’n’est pas seulement celle des dirigeants, elle est celle du pays presque entier’’ . Bref, la France aurait perdu une partie de son âme en oubliant qu’elle fut une terre d’asile, capable de recevoir ses immigrés et de les ‘’fondre’’ dans le moule républicain.

Mais ce modèle d’intégration, si décrié aujourd’hui du fait de ses prétendus échecs, a-t-il vraiment existé ?

« *L’intégration à la française ne fait-elle plus rêver ? * »

Madeleine de Jessey, Sidy Magassa, Virginie Guiraudon et Bakary Sakho
Madeleine de Jessey, Sidy Magassa, Virginie Guiraudon et Bakary Sakho
© Radio France - Céline Leclere

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration