Ces réfugiés sont devenus traducteurs pour l’association Babel Interprètes. Ils travaillent pour des centres d'accueil pour demandeurs d’asile, des tribunaux et des hôpitaux.
Ces réfugiés sont devenus traducteurs pour l’association Babel Interprètes. Ils travaillent pour des centres d'accueil pour demandeurs d’asile, des tribunaux et des hôpitaux.
Ces réfugiés sont devenus traducteurs pour l’association Babel Interprètes. Ils travaillent pour des centres d'accueil pour demandeurs d’asile, des tribunaux et des hôpitaux. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Ces réfugiés sont devenus traducteurs pour l’association Babel Interprètes. Ils travaillent pour des centres d'accueil pour demandeurs d’asile, des tribunaux et des hôpitaux. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Ces réfugiés sont devenus traducteurs pour l’association Babel Interprètes. Ils travaillent pour des centres d'accueil pour demandeurs d’asile, des tribunaux et des hôpitaux. ©AFP - FRANCOIS NASCIMBENI
Publicité
Résumé

Le rapport « Pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France » a été remis ce lundi au premier ministre. Qu’est-ce qu’une bonne intégration ? Comment l’encourager ? Est-elle uniquement l’affaire des politiques, ou doit-elle se construire avec la société civile ?

avec :

Roger Karoutchi (Sénateur UMP des Hauts-de-Seine), Jacqueline Costa-Lascoux (Juriste et sociologue, directrice de recherche au CNRS, chercheure associée au Cevipof, déléguée à la prévention de la radicalisation à la Licra), Carlos Arbelaez (réfugié colombien, ancien président de l'association Singa, consultant sur les questions d'intégration des personnes réfugiées).

En savoir plus

Texte très attendu car très contesté : le projet de loi Asile et immigration était présenté ce mercredi en conseil des ministres. Histoire d’en atténuer la sévérité, cette présentation a été précédée, avant-hier, par la remise d’un rapport sur la politique d’intégration. Son auteur : le député LREM Aurélien Taché. Son contenu : une série de propositions, 72 au total, visant à mieux intégrer les étrangers qui viennent en France et ont pour projet d’y rester.

Hasard du calendrier : la Fondation Jean Jaurès remettait le même jour un autre rapport sur ce même sujet. L’un et l’autre font le constat d’une politique d’intégration qui fonctionne mal. Et préconisent, pour l’améliorer, de doubler le nombre d’heures de cours de français, de mieux accompagner les primo-arrivants dans leur accès au travail et au logement, et de favoriser leur apprentissage de la citoyenneté. Autant de domaines dans lesquels de nombreuses associations sont déjà à la fois très actives, et très efficaces.

Publicité

"L’intégration peut-elle se passer de politiques ?"

Liens : 

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration
Marine Beccarelli
Collaboration