Publicité
En savoir plus

Suivez-nous sur :

[

Publicité
twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du br /
Grain à moudre sur br /
Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur br /
Facebook")

Gaby Bonnand, Eric Heyer, Etienne Bernard
Gaby Bonnand, Eric Heyer, Etienne Bernard
© Radio France

C’est une crise dont on parle, beaucoup, mais que l’on ressent peu, pour l’instant. Comme si la bourrasque économique et financière qui souffle sur l’Europe depuis cet été appartenait encore à la sphère du virtuel. Comme si le pire restait encore à venir. Impression paradoxale pour peu que l’on se penche sur les statistiques, à commencer par celles de l’emploi. En France, le chômage atteint des niveaux qui n’avaient plus été franchis depuis douze ans. Deux millions sept cent mille personnes sans la moindre activité au mois de septembre, selon les chiffres de l’INSEE. Plus dequatre millions si l’on ajoute les individus ayant exercé une activité réduite.

Une hausse de quatre et demi pourcent sur un an. Pourtant, jusqu’à ces derniers jours, le phénomène était peu présent sur le plan médiatique. Parce que peu spectaculaire. Pas de grands conflits sociaux : d’ailleurs, les licenciements économiques sont en baisse. Les 1ères victimes de cette hausse du chômage, ce sont les CDD et les intérimaires.

Sauf que la semaine dernière, le phénomène a pris une autre dimension avec les annonces quasi simultanées de suppressions d’emplois dans les banques : BNP Paribas et Société générale, et surtout chez le constructeur automobile PSA. Cinq mille postes en moins, en France, d’ici la fin 2012. Là aussi, sans plan social. Là aussi, ce sont les contrats précaires qui sont d’abord visés. Mais le symbole est fort : Peugeot, fleuron de l’industrie française, à son tour touché par la crise.

S’agit-il du premier d’une longue série. L’économie réelle vient-elle d’être rattrapée par la crise ?

Alexandrine Mounier, Stéphane Veyer
Alexandrine Mounier, Stéphane Veyer
© Radio France

Coopaname est une SCOP, où la majorité du capital est détenu par ses salariés. Julie Gacon s'est entretenue avec Alexandrine Mounier et Stéphane Veyer , directeur général, sur l'intérêt des coopératives dans le marché de l'emploi et l'économie réelle.

contrepoint Coopaname

9 min

[

ina.fr
ina.fr
© Radio France

](http://www.ina.fr/) Retrouvez dans chaque émission "l'Archive du jour" avec notre partenaire.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration