Publicité
En savoir plus

Bien sûr, il y a la crise. Le très gros effort budgétaire auquel l’Etat va devoir se soumettre pour réduire ses dépenses : 10 milliards d’euros. Bien sûr, l’argent ne fait pas tout, et certainement pas dans le domaine de la création artistique. Mais s’il y en a bien un qui semblait devoir échapper aux grandes cisailles de la rigueur sous un gouvernement de gauche, c’est celui de la culture.

Il faut se souvenir de Martine Aubry, alors candidate aux primaires du PS, plaidant pour une augmentation de 30 à 50 % du budget de la culture (environ 1 milliard d’euros tout de même). Il faut se rappeler des promesses répétées de François Hollande, devenu candidat, en faveur d’une sanctuarisation de ce budget.

Publicité
Nicolas Roméas, Eric Petrotto, Alain van der Marlière et Jean-Michel Ribes
Nicolas Roméas, Eric Petrotto, Alain van der Marlière et Jean-Michel Ribes
© Radio France - J-C Francis

On en est loin désormais. L’enveloppe de la mission Culture était de 2,54 milliards d’euros en 2012.

Il ne sera que de 2,43 milliards en 2013 : une baisse de 4,3%. De 7,5% même à l’horizon 2015. Ajoutez à cela l’abandon ou la suspension (ce qui revient souvent au même) de plusieurs projets initiés par le précédent gouvernement, comme Lascaux 4, le Centre national de la musique ou la Maison de l’Histoire de France…comme on pouvait le lire ce week-end dans le journal Le Monde : « même la droite, réputée moins généreuse, n’avait jamais osé »

Depuis, Aurélie Filipetti s’évertue à justifier des orientations qui lui semblent avant tout dictées par ses collègues de Bercy. «* J’ai choisi* » disait-elle encore aujourd’hui « *de mettre un terme à une vision qui considérait trop souvent qu’une grande politique culturelle consistait en une succession de grands projets, de grands travaux et de grandes dépenses * » De quoi faire tousser chez les Mitterrand.

« La Culture va-t-elle passer l’arme à gauche ? »

C’est notre sujet du jour.

Et le contrepoint:

Anne-Marie Autissier
Anne-Marie Autissier
© Radio France - J. Gacon

Dans la grande vague de coupes claires qui affectent tous les budgets européens de la Culture, la France paraît presque épargnée... Avec Anne-Marie Autissier, sociologue, directrice de l'Institut d'études européennes de Paris-8.

Anne-Marie Autissier

10 min

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur br /
Facebook")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration