Emile Durkheim et Max Weber ©AFP - ©Collection/Leemage
Emile Durkheim et Max Weber ©AFP - ©Collection/Leemage
Emile Durkheim et Max Weber ©AFP - ©Collection/Leemage
Publicité
Résumé

Dans son ouvrage Le Danger sociologique, Gérald Bronner dénonce les dérives de la sociologie déterministe héritée de Durkheim et de Bourdieu qui irait jusqu’à nier un certain libre-arbitre à l’individu. Un débat qui semble éternel. Mais, au fond, qu’attend-on vraiment de la sociologie ?

avec :

Gérald Bronner (Professeur de sociologie à l’Université Paris Diderot - Paris VII), Jean-Louis Fabiani (sociologue, professeur à Central European University à Vienne en Autriche).

En savoir plus

L’an dernier, à peu près à la même période, nous organisions un débat –tendu- entre deux économistes : Pierre Cahuc et Benjamin Coriat. Objet du litige : l’ouvrage publié par le premier, intitulé ‘’Le négationnisme économique’’. Pour l’auteur, il s’agissait de démontrer que la discipline économique disposait désormais des outils de vérification pour accéder au statut de science exacte. Etant entendu que ses propres théories, orthodoxes, en sortaient validées, quand celles de ses adversaires – les hétérodoxes- étaient disqualifiées.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Et bien cette année, c’est sur le terrain de la sociologie que se déroule le combat. Cette fois encore, c’est un livre qui déclenche les hostilités : celui de Gérald Bronner et Etienne Géhin : ‘’Le Danger sociologique’’. Les auteurs y dénoncent une instrumentalisation de la discipline par certains de ses membres à des fins idéologiques. Et plus encore un usage abusif -car erroné- du déterminisme pour expliquer les questions sociales. Usage abusif…et nocif puisqu’il aurait pour effet de déresponsabiliser les individus, en faisant porter les malheurs de chacun sur ‘’la société’’.

Publicité
17 min

Depuis l’annonce de sa parution, le livre provoque des débats animés, aussi bien parmi ceux qui l’ont lu que parmi ceux qui ont l’intention de le faire. Il réactive un clivage presque aussi vieux que la sociologie elle-même.

‘’La sociologie nous rend-elle irresponsables ?’’

49 min
Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Eva Pellerin
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration