Publicité
En savoir plus

Justin Trudeau, le nouveau Premier ministre canadien, a été assermenté hier. Son gouvernement affiche la volonté de représenter la diversité du pays. Le Canada a fait de sa tradition d’accueil un élément important de sa communication. Au point de faire davantage rêver que son plus proche voisin ?

DGAM05.11.15
DGAM05.11.15
© Radio France - Chris Wattie Reuters

Préparez-vous à une Trudeaumania. Elle n’aura sans doute pas l’ampleur de celle dont a bénéficié son voisin du sud, Barack Obama, lors de sa 1ère élection en 2008. Mais le nouveau premier ministre canadien, Justin Trudeau, a tout pour plaire. Il est jeune, il est souriant. Il est cool : pas de chichis hier pour son investiture : plutôt que de venir en limousine comme ses prédécesseurs jusqu’à la résidence du gouverneur général pour présenter au pays son gouvernement, il a fait le trajet à pied, main dans la main avec son épouse.

Publicité

Son gouvernement justement : autant de femmes que d’hommes, dont une autochtone, une ancienne réfugiée afghane, un ancien policier sikh : « *le reflet du Canada dans sa magnifique diversité * » a déclaré Justin Trudeau.

Une façon de montrer que le multiculturalisme est bien un des ciments du pays.

C’est qu’il fait bon vivre au Canada, quelle que soit son origine. La pratique des accommodements raisonnables semble tenir le pays à l’écart des tensions religieuses. L’ascenseur social fonctionne plutôt bien. Selon une étude internationale publiée au printemps, le Canada est un des 5 pays au monde où les gens sont le plus heureux. Et la ville la plus agréable à vivre sur la planète est canadienne : il s’agit de Vancouver. Bref, on se demande bien ce qui nous retient encore de ne pas traverser l’Atlantique pour aller s’y installer.

Suivez-nous aussi sur

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration