Un employé indique une offre téléphonique pendant la vente "Lehman Brothers: Artwork and Ephemera" aux commissaires-priseurs du Christie's à Londres le 29 septembre 2010.
Un employé indique une offre téléphonique pendant la vente "Lehman Brothers: Artwork and Ephemera" aux commissaires-priseurs du Christie's à Londres le 29 septembre 2010. ©AFP - BEN STANSALL / AFP
Un employé indique une offre téléphonique pendant la vente "Lehman Brothers: Artwork and Ephemera" aux commissaires-priseurs du Christie's à Londres le 29 septembre 2010. ©AFP - BEN STANSALL / AFP
Un employé indique une offre téléphonique pendant la vente "Lehman Brothers: Artwork and Ephemera" aux commissaires-priseurs du Christie's à Londres le 29 septembre 2010. ©AFP - BEN STANSALL / AFP
Publicité

En 2008, la faillite de Lehman Brothers ébranle le modèle capitaliste. À tel point, qu’il semble nécessaire de moraliser les mécanismes financiers. Dix ans plus tard, qu’en est-il ? La régulation a-t-elle porté ses fruits ou bien doit-on craindre d’autres crises ?

Avec
  • Frédéric Peltier avocat spécialiste du droit financier
  • Gaël Giraud Directeur du programme justice environnementale de Georgetown University, directeur de recherche au CNRS, ancien chef économiste de l'AFD et enseignant à l'école Polytechnique
  • Anne Dias dirigeante du fonds d’investissement Aragon Global Management

15 septembre 2018 : la banque américaine Lehman Brothers fait faillite. Un choc et un électrochoc. Le choc : celui de voir disparaitre une institution financière de cette taille, avec le consentement du gouvernement américain. La crise qui était déjà là va prendre une ampleur inégalée. L’électrochoc : les dérives de ce que l’on appelle désormais le capitalisme financier apparaissent au grand jour. C’est son chant du cygne prédisent certains. Il y a urgence à réguler disent presque tous les autres, à le ramener sur le terre ferme, celui de l’économie réelle.

Le capitalisme, s’il survit, ne pourra plus être comme avant.

Publicité

10 années ont passé. Et on pourrait croire que rien n’a changé. Les banques systémiques sont toujours là, la capitalisation brousière enchaine les records : les conditions d’une nouvelle crise sont réunies. Des efforts importants ont pourtant été fournis : création du G20, régulation bancaire, lutte contre les paradis fiscaux. Et de nouvelles formes de capitalisme sont apparues : qui avait entendu parler, avant 2008, d’économie collaborative, d’économie circulaire, d’économie sociale et solidaire… ?

’Le capitalisme est-il à nouveau fréquentable ?’’

Gaël Giraud, Anne Dias et Frédéric Peltier aux côtés d'Hervé Gardette, à l'Université d'été du MEDEF.
Gaël Giraud, Anne Dias et Frédéric Peltier aux côtés d'Hervé Gardette, à l'Université d'été du MEDEF.
- Virginie Le Duault

Liens :

Crise financière: «Dettes, crédits opacité… Les foyers de la déflagration sont connus» : Interview de Gaël Giraud pour Libération le 28/02/2018. 

Qu'est-ce qu'un Junk Bond?: par Andlil.com

[abonnés] A quoi sert l'Autorité bancaire européenne, qui aura son siège à Paris ? : par Raphaël Bloch pour Les Echos, le 21/11/2017 .

Peut-on moraliser le capitalisme ? : Interview de André Comte-Sponville et Nicolas Tenzer, pour Le Figaro le 10/04/2009.

Tribunes :

[abonnés] " L'autorité bancaire européenne ou l'épicentre du Brexit " : Tribune de Frédéric Peltier dans Les Echos, le 27/11/2017.

L'équipe