Les citoyens et les sociétés civiles peuvent-ils jouer un rôle dans les enjeux climatiques actuels ? ©AFP - BERTRAND GUAY
Les citoyens et les sociétés civiles peuvent-ils jouer un rôle dans les enjeux climatiques actuels ? ©AFP - BERTRAND GUAY
Les citoyens et les sociétés civiles peuvent-ils jouer un rôle dans les enjeux climatiques actuels ? ©AFP - BERTRAND GUAY
Publicité
Résumé

La Cop23 va s’ouvrir le 6 novembre prochain après l’anniversaire de l’Accord de Paris sur le climat. Les problématiques environnementales ne confrontent-elles pas les décideurs politiques aux limites de l’action publique ? A quels niveaux les enjeux climatiques doivent-ils et peuvent-ils se penser ?

avec :

Floran Augagneur (Philosophe des sciences, ancien conseiller scientifique de la Fondation pour la nature et l’homme, l’ex-Fondation Nicolas Hulot, aujourd’hui vice-président de la Commission nationale du débat public (CNDP)), Aude Lancelin (journaliste, fondatrice de "QG le média"), Brice Couturier (Journaliste, producteur jusqu'en juin 2021 de la chronique "Le Tour du monde des idées" sur France Culture).

En savoir plus

Un an demain que l'accord de Paris sera entré en vigueur. Premier accord universel sur le climat conclu à l'issue de la Cop 21, approuvé par l'ensemble des 195 délégations présentes au Bourget en ce mois de décembre 2015. Un an et déjà les premiers doutes, voire les premiers échecs annoncés et ce, à quelques jours de la Cop 23 qui se tiendra à Bonn ce lundi.

Car les engagements pris sont trop peu ambitieux et ne seront même pas tenus. C'est un rapport de l'ONU environnement publié cette semaine qui en fait état. Maintenir le réchauffement climatique planétaire en dessous de 2 degrés s'avère déjà peine perdue alors qu'il s'agissait là il y a un an de la mesure phare contenue dans cet accord de Paris.

Publicité

Il est donc urgent préconise, l'ONU "d’accélérer l'action à court terme et de renforcer les ambitions nationales à long termes". Formule sibylline symptomatique d'un état général de découragement et de résignation sur la scène gouvernementale. Un peu comme en témoigne dans le journal Le Monde il y a quelques jours, les mots de notre Ministre de la transition écologique et solidaire. Nicolas Hulot qui déclare se donner "un an pour voir s'il est utile".

Plusieurs questions se posent ici, et notamment autour de la tension entre le court terme d'un mandat politique confronté au chantier de plusieurs années, voire décennies d'une transition écologique. La lenteur de la réforme écologique également face à l'urgence que supposent nos actuels défis climatiques.

"L’écologie peut-elle se passer du politique ?"

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Tricot
Production déléguée
Véronique Vila
Réalisation