Laurent Wauquiez au cours d'un meeting pour les élections européennes, le 15 mai 2019 à Paris
Laurent Wauquiez au cours d'un meeting pour les élections européennes, le 15 mai 2019 à Paris
Laurent Wauquiez au cours d'un meeting pour les élections européennes, le 15 mai 2019 à Paris  ©AFP - Geoffroy VAN DER HASSELT
Laurent Wauquiez au cours d'un meeting pour les élections européennes, le 15 mai 2019 à Paris ©AFP - Geoffroy VAN DER HASSELT
Laurent Wauquiez au cours d'un meeting pour les élections européennes, le 15 mai 2019 à Paris ©AFP - Geoffroy VAN DER HASSELT
Publicité
Résumé

Après l’échec historique des Républicains aux européennes, entérinée par le départ de leur président Laurent Wauquiez, la question de la survie d’un grand parti de droite est posée. La droite est-elle désormais représentée par LREM et le gouvernement ? A-t-elle un avenir politique autonome ?

avec :

Laetitia Strauch-Bonart (Essayiste et éditorialiste au Point.), Stéphane Rozès (politologue, enseignant à Sciences Po et HEC, président de Cap (Conseils, analyses et perspectives)), Ludovic Vigogne (journaliste politique à l'Opinion, en charge du suivi de la droite).

En savoir plus

C'est un principe qui mériterait d'être validé par la science mais qui se vérifie de manière empirique : le nombre de candidats à la direction d'un parti est inversement proportionnel à son poids politique. Ainsi, ils sont nombreux à envisager de succéder à Laurent Wauquiez à la tête des Républicains, ce qui témoigne au passage d'un certain optimisme, sauf à candidater pour être celui ou celle qui éteindra la lumière. 

Car c'est bien de la survie de LR dont il est question aujourd'hui, un peu comme ce à quoi fut confronté le PS il y a deux ans : une défaite électorale majeure, 8,48 % aux européennes, des démissions en cascade, et une sensation de vide, celui qui vous donne le vertige et la peur de tomber encore plus bas. 

Publicité

La droite n'est pourtant pas si mal en point en France, si l'on considère que Les Républicains n'en ont pas le monopole : elle occupe des postes clés dans le gouvernement d'Edouard Philippe, elle est largement majoritaire, puisque la gauche est largement minoritaire, et elle suscite des convoitises comme jamais à en juger par les appels du pied que lui font, d'un côté, La République En Marche, de l'autre, le Rassemblement National. 

Où est passée la droite ? 

Articles :

"Des maires de droite lancent un appel à soutenir Macron", Le Parisien le 06/06/2019

"Valérie Pécresse annonce sa démission des Républicains", Le Monde, le 05/06/2019

"Baroin, Sarkozy et Bertrand plébiscités pour prendre la tête de LR", Le Figaro, le  06/06/2019

[abonnés] "La droite a basculé dans une nouvelle ère", Jérôme Fourquet pour Le Figaro, le 07/06/2019

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration