France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Ce n'était sans doute pas ce qui était prévu : le débat sur l'identité nationale est en passe de devenir lui-même l'objet du débat. A la question « Qu'est-ce qu'être français » s'en est substitué une autre dans ces tout derniers jours : « faut-il ou non se prêter à la discussion ? ». Mis en ligne sur le site d'information Médiapart, le texte « nous ne débattrons pas » a rassemblé les signatures de Dominique de Villepin, de Claude Lanzmann, de Stéphane Hessel, Edouard Glissant ou Patrick Braouzec qui est notre invité ce soir. Fait nouveau : y compris au sein de la majorité, on commence à émettre des doutes sur la pertinence de la question. Mais au fond, qu'est-ce qui dérange ? Est-ce la question qui est taboue ? Mais alors pourquoi certaines revues ont-elles pu s'en saisir, par le passé, sans provoquer le même tollé ? Après tout, l'identité nationale, le sentiment d'appartenance, et son caractère assez mystérieux nourrissent depuis des générations des travaux universitaires savants, d'anthropologues, d'historiens, de philosophes. Est-ce le fait, alors, que ce soit l'Etat à l'initiative du débat ? La Commission Marceau Long en son temps avait gagné le respect de tous. Est-ce l'époque qui a changé, la manoeuvre électorale qui est trop évidente ? Est-ce une histoire de contexte ou un sujet illégitime en soi ?

Références

L'équipe

Julie Clarini
Production
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Production
Avril Ventura
Collaboration
Francesca Fossati
Collaboration
Mathieu Sarda
Collaboration