France Culture
France Culture
Publicité

Une accélération. C’est le rythme imposé désormais au débat parlementaire sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. Le texte ne devait revenir devant l’Assemblée qu’après le 20 mai. Finalement, il sera de retour dès ce mercredi, en seconde lecture pour les seuls articles votés dans des termes différents par les députés et les sénateurs. Vote solennel prévu le 23 avril.

Une crispation. C’est ce qui ressort des échanges entendus depuis quelques jours dans le débat politique autour du mariage pour tous. La droite reproche à la gauche de vouloir passer en force, de refuser de tenir compte de la volonté populaire, d’une colère qui monte. La gauche reproche à la droite d’entretenir un climat de défiance, d’hostilité. De faire le jeu de la radicalisation d’une partie des opposants au projet de loi.

Publicité
Tugdual Derville et Elisabeth Ronzier
Tugdual Derville et Elisabeth Ronzier
© Radio France - Olivia Wong

Une radicalisation donc, qui se manifeste parfois violemment, comme ce fut le cas ce week-end à Nantes : des anti-mariage pour tous réunis en nombre pour intimider l’essayiste Caroline Fourest. Qui se traduit surtout par une montée des paroles et des actes homophobes.

C’est en tout cas la conviction d’associations comme SOS Homophobie, Act Up, ou Aides, lesquelles organisaient en milieu de semaine dernière une manifestation pour dénoncer justement les dérives homophobes liées, selon elles, au débat parlementaire en cours.

« Le débat sur le ‘’mariage pour tous’’ a-t-il décomplexé les homophobes ? » C’est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration