France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Elles ont présenté leurs excuses. Les trois Femen européennes, condamnées à quatre mois de prison pour avoir manifesté seins nus en Tunisie en soutien à l’une des leurs, ont promis de ne pas recommencer aujourd’hui lors de leur procès en appel à Tunis.

avec :

Aby M'Baye (membre du collectif La Barbe), Patric Jean (Cinéaste, réalisateur, documentariste), Marion Charpenel (Docteure en science politique de Science Po Paris. Lauréate du prix de thèse 2015 de la Ville de Paris pour les Études de Genre), Christine Delphy (Sociologue, directrice de recherche émérite au CNRS).

En savoir plus

Quelque soit le jugement rendu, les trois jeunes femmes devraient bientôt être libérées : le premier ministre tunisien en a exprimé le souhait. On ne présente plus désormais les Femen, ces militantes de la cause féministe à la notoriété fulgurante. Une médiatisation express et massive, alimentée par les coups d’éclat (hier encore à Bruxelles) et les procédures judiciaires entamées contre elles, en Russie notamment.

Patric Jean, Aby M'Baye et Marion Charpenel
Patric Jean, Aby M'Baye et Marion Charpenel
© Radio France - JC Francis

Une médiatisation qui peut être vue de deux manières : soit comme une chance pour les valeurs du féminisme, qui bénéficient à travers elles d’une large exposition. Soit au contraire comme un écran de fumée, qui masque d’autant plus la complexité et la diversité des idées féministes que le message véhiculé par les Femen est tout sauf clair. Justement, c’est peut-être l’occasion pour l’ensemble de ce monde militant de repenser sa façon de mener le combat, sur la forme comme sur le fond.

Publicité

« Le féminisme a-t-il besoin d’une « mise à jour » ?  ». C’est notre sujet du jour.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration