Salles de classe du collège et lycée "Elie Vignal" à Caluire-et-Cuire, près de Lyon (69).
Salles de classe du collège et lycée "Elie Vignal" à Caluire-et-Cuire, près de Lyon (69). ©AFP - PHILIPPE DESMAZES
Salles de classe du collège et lycée "Elie Vignal" à Caluire-et-Cuire, près de Lyon (69). ©AFP - PHILIPPE DESMAZES
Salles de classe du collège et lycée "Elie Vignal" à Caluire-et-Cuire, près de Lyon (69). ©AFP - PHILIPPE DESMAZES
Publicité

Les propositions issues de la concertation lancée par le gouvernement sur l’école inclusive ont été présentées aujourd’hui. Depuis la loi de 2005 qui a instauré un droit à la scolarisation pour tout jeune en situation de handicap, des progrès ont été faits. Mais de nombreuses difficultés persistent…

Avec
  • Christelle Chantreau-Béchouche auteure de "Dys, TDAH, EIP : le manuel de survie pour les parents (et les profs)" (Josette Lyon, août 2018)
  • Kristelle Chassang auteure de "Ethan ira-t-il à l’école ? : le combat d'une mère" (Autrement, 2019)
  • Laurence Bossy professeure de Lettres modernes au collège-lycée Élie Vignal, Caluire-et-Cuire (69)
  • Serge Ebersold sociologue, professeur au CNAM, titulaire de la Chaire accessibilité et chercheur au LISE

"Ensemble pour une école inclusive" : c’était le thème de la concertation lancée en octobre dernier par le gouvernement, en vue d’une meilleure prise en charge des élèves en situation de handicap. La restitution a eu lieu ce matin, en présence des ministres concernés. Parmi les priorités : la revalorisation du métier d’accompagnant. Un plan d’action sera présenté au mois de mars.

Choix de la rédaction
4 min

La date de ce lundi n’avait pas été choisie au hasard. Elle coïncide avec le 14e anniversaire de la loi du 11 février 2005 "pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Loi décisive : elle instaurait un droit à la scolarisation pour tous les enfants et adolescents handicapés. En 2006, ils n’étaient que 100 000 à être scolarisés, contre 340 000 lors de la dernière rentrée.

Publicité

Si des progrès ont donc été réalisés sur le plan quantitatif, beaucoup reste à faire d’un point de vue qualitatif. Formation des enseignants, revalorisation des accompagnants (les AVS et les AESH), mise à disposition de matériels adaptés, plus grande écoute des familles, meilleure socialisation des élèves : l’école inclusive est encore loin d’être une réalité.

"Le handicap a-t-il sa place à l’école ?"

Liens :

L'équipe