.
. ©Reuters - Carlos Barria
. ©Reuters - Carlos Barria
. ©Reuters - Carlos Barria
Publicité

Si la politique étrangère n'est habituellement pas un enjeu de campagne aux Etats-Unis, elle l'est pour le reste du monde.

Avec
  • Dominique Moïsi conseiller spécial de l’Institut Montaigne, professeur au King’s College de Londres
  • Alexandra de Hoop Scheffer Senior vice-présidente pour les questions géopolitiques au German Marshall Fund of the United States
  • Valérie Niquet Politologue, responsable du pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique

En choisissant de respecter davantage la légalité internationale, et en faisant en sorte de s’y tenir, les Etats-Unis de Barack Obama ont-ils organisé leur propre défaillance en Syrie ? A la lecture des propos tenus il y a quelques jours à New-York par le chef de la diplomatie américaine, on est tenté de répondre par l’affirmative. John Kerry s’entretient avec des activistes syriens, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU. Conversation dont le New-York Times s’est procuré un enregistrement, et dans laquelle on entend Kerry leur dire notamment ceci : ‘’les Russes n’ont que faire du droit international. Mais nous, nous en tenons compte…Nous essayons de suivre la voie diplomatique, et je comprends que cela soit frustrant. Personne n’est plus frustré que nous’’. Cet aveu d’impuissance a de quoi surprendre de la part d’un pays autrefois critiqué pour son interventionnisme, et qui reste, qu’il le veuille ou non, la première puissance mondiale, que ce soit sur le plan militaire, diplomatique ou économique.

Mais huit années de présidence Obama ont rebattu les cartes. Le 44e président des Etats-Unis n’a eu de cesse de se démarquer de la politique étrangère de son prédécesseur, en se désinvestissant du Moyen-Orient, en pivotant vers l’Asie. En promouvant les partenariats plutôt que le leadership. Quelle conséquence tirer de cette position moins hégémonique ?

Publicité

‘’Le monde peut-il se passer du président des Etats-Unis ?’’

Liens

  • Présidentielle américaine : « En politique étrangère, la vision de Trump est en décalage total avec celle de l’Europe » ( Revue des deux mondes)
  • Si Hillary l'emportait... (Les Echos)
  • Élection américaine : ce qu'en pensent les Chinois (l apresse.ca)

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration