Le Net doit-il garder sa part d'ombre?

France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Eric Freyssinet chef de la division de lutte contre la cybercriminalité, Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale
  • Frédéric Beghin rédacteur en chef délégué du Parisien Magazine
  • Amaëlle Guiton journaliste à Libération, spécialiste des enjeux numériques.

Il y a de fortes chances pour que le nom de Ross William Ulbricht ne vous dise rien. Dans le cas contraire, vous n’auriez jamais dû en entendre parler. Jusqu’à ces derniers mois, Ross William Ulbricht vivait heureux, parce que caché. Mais en octobre dernier, il a été arrêté par le FBI. Il va devoir répondre d’organisation de trafic de drogue, de piratage informatique et de blanchiment d’argent, via le site qu’il est soupçonné d’avoir créé : « *The Silk Road * ».

The Silk Road, la route de la Soie, c’est un site de commerce en ligne, sauf que ce que l’on y vend est illégal. De la drogue, des armes, de faux papiers notamment. Pour y accéder, il faut sortir de ce monde pour entrer dans un autre, parallèle, objet de nombreux fantasmes : le Darknet.

Publicité
Eric Freyssinet, Amaëlle Guiton et Frédéric Beghin
Eric Freyssinet, Amaëlle Guiton et Frédéric Beghin
© Radio France - JCF

Sur le Darknet, vous avez la garantie de rester anonyme parce que vos navigations sont cryptées, donc indéchiffrables. Une aubaine pour ceux qui, du fait de leurs activités illégales, ont besoin d’avancer masqués. Mais une aubaine aussi pour opérer sans risque dans des pays où Internet est censuré, où les opposants sont pourchassés. Bref, comme souvent, et le Darknet ne fait pas exception, on y trouve le meilleur comme le pire.

« Le Net doit-il garder sa part d’ombre ? »

C’est notre sujet du jour.

Emission en partenariat avec Le Parisien magazine

parisien magazine
parisien magazine
© Radio France

Le focus de Mélanie Chalandon :

Sur le Darknet les paiements s’effectuent en bitcoin, une monnaie virtuelle qui n’assure pas toujours l’anonymat de ses utilisateurs. Ce qui devrait changer avec l’apparition récente du Dark Wallet : un portefeuille électronique capable de garantir enfin un anonymat total. Explications avec Fabrice Epelboi n, enseignant à Sciences-Po, spécialiste du web social.

Suivez-nous aussi sur:
[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

L'équipe