Le terroir est-il de droite: y'a-t-il encore aujourd'hui une idéologie du terroir?

France Culture
France Culture
Publicité
Avec

« La France rurale, l’image de la France des terroirs et des territoires, celle qu’on aime bien » y êtes vous attaché comme Christian Jacob ? cela fait-il de vous un rétrograde ?

En tout cas les propos du président du groupe UMP à l’Assemblée nationale au sujet de Dominique Strauss Khan, qui ne serait donc pas l’image de la France des terroirs, ont provoqué une levée de bouclier à gauche, Benoit Hamon y voyant des connotation antisémites et Martine Aubry les qualifiant de nauséeux…

Publicité

Alors que cette phrase soit une maladresse anti élite ou une critique du cosmopolitisme, opposant la vérité de la terre et la culture de l’argent… Reste cette (vieille) question : peut-on être un homme politique français sans avoir de lien particulier avec le terroir ? Est-ce un critère essentiel d'appartenance à la Nation pour les Français d’aujourd’hui? On va y revenir dans un instant.

Et on fera aussi le lien avec un autre domaine, où le terroir ne pose a priori pas de problème : la gastronomie, le vin et les produits régionaux… Et au salon de l’agriculture qui s’ouvre ce week-end nombre de spécialité des quatre coins de la France seront bien au rendez-vous pour le plaisir des visiteurs, donnant un visage heureux de l’agriculture et valorisant un terroir idéalisé.

Et la valeur « terroir » ce n’est pas rien ! A tel point que même la région Ile de France s’y met et lance sa propre marque : Saveur Paris Ile de France pour valoriser ses produits locaux… espérant là comme ailleurs sans doute des retombées pour le « terroir-caisse ».

Alors faut-il défendre le terroir ? Et que mettre sous ce terme ? Les réponses sont aussi intéressantes que partagées : il existe indéniablement une utilisation mercantile du terroir pour vendre des régions, ou la France, aux consommateurs ici et à l’étranger… et puis du coté des idées un** discours identitaire, traditionaliste, de préservation du patrimoine tel qu’il est (ou serait) trouve un écho réel surtout à droite, par exemple dans la mouvance du parti Chasse pêche nature et traditions . Enfin une il y a une version anticapitaliste de gauche et écologiste du terroir, on pense là à la Confédération paysanne de José Bové. Nous allons tenter d’examiner de près ce soir ce que recouvrent ces interprétations actuelles du terroir.**

L'équipe