Publicité
En savoir plus

Plutôt que placer son épargne sur un Livret A, plus que d’investir dans une socité du CAC 40, pourquoi ne pas acheter des parts de footballeurs professionnels ? Un investissement qui peut rapporter gros comme vient de le démontrer le mercato d’été, avec le transfert record d’Anthony Martial, de Monaco vers Manchester. Mais est-ce vraiment possible ?

A.Martial (Monaco) et D.Diakite (Bastia), fevrier 2015
A.Martial (Monaco) et D.Diakite (Bastia), fevrier 2015
© Reuters - Eric Gaillard

Une hausse de 900 % en un peu plus de 2 ans. Même Bernard Madoff n’aurait pas osé proposer de tels rendements à ses clients. Le jeune footballeur Anthony Martial aura affolé les dernières heures du mercato d’été, cette période où les clubs s’achètent et se vendent des joueurs. L’AS Monaco avait fait venir l’adolescent de Lyon en 2013 pour 5 millions d’euros. Le club monégasque vient de faire sauter la banque en le revendant 10 fois plus cher à Manchester United (et peut-être même davantage, comme le prévoit un système de bonus)

Publicité

Un tel transfert a de quoi rendre perplexe.

50 millions d’euros pour un joueur qui n’a encore rien prouvé, voilà qui défie les lois du marché. Sauf à considérer que la somme déboursée par Manchester ne correspond pas à la valeur d’Anthony Martial en 2015, mais à celle des années suivantes. Un pari financier sur l’avenir. Un investissement à long terme en quelque sorte.

Il n’est pas étonnant que ce grand marché qu’est devenu le football professionnel suscite les convoitises d’investisseurs extérieurs. Des fonds d’investissement possèdent aujourd’hui des parts de joueurs, même si la FIFA tente d’y mettre un peu d’ordre. Et le crowfunding (le financement participatif) fait lui aussi son apparition.

« Les footballeurs sont-ils des produits financiers comme les autres ? »

09.09.15
09.09.15
© Radio France - JCF

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration