Emmanuel Besnier, le PDG du groupe Lactalis
Emmanuel Besnier, le PDG du groupe Lactalis ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
Emmanuel Besnier, le PDG du groupe Lactalis ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
Emmanuel Besnier, le PDG du groupe Lactalis ©AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER
Publicité

Au même titre que les hommes politiques, les dirigeants des grandes entreprises doivent-ils être irréprochables ? Jusqu’où pousser cette logique de moralisation ?

Avec
  • François-Xavier Dudouet sociologue et politiste, chercheur au CNRS à l'Université Paris-Dauphine
  • Françoise de Bry Vice-Présidente de l’Académie de l’Ethique, co-auteure de « L’entreprise et l’éthique » (Seuil, 2011)
  • Léonidas Kalogeropoulos PDG de Médiation & Arguments et Vice-Président d'Ethic
  • Muriel Jasor rédactrice en chef et éditorialiste aux Echos

Stéphane Richard est bien parti pour un 3ème mandat à la tête d’Orange. L’Etat soutient la candidature de l’actuel patron de l’opérateur téléphonique. Mais s’il est reconduit, rien ne dit que Stéphane Richard ira au bout de ce 3ème mandat. Il est en effet renvoyé en correctionnelle pour ‘’complicité d’escroquerie’’ et ‘’complicité de détournement de fonds publics’’, dans l’affaire de l’arbitrage Tapie. Or Bruno Le Maire a prévenu ce week-end : ‘’Pour toutes les entreprises publiques qui sont sous ma responsabilité de ministre de l’Economie, les règles du jeu doivent être claires : s’il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant’’. 

On croirait entendre sa collègue de la Culture, Françoise Nyssen, à propos du PDG de Radio France, Mathieu Gallet. Ce dernier a été condamné à un an de prison avec sursis lundi dernier, pour favoritisme, dans le cadre de ses précédentes fonctions, à l’INA. Il a immédiatement fait appel. Réplique de la ministre : ‘’Les dirigeants d’entreprise publiques ont un devoir d’exemplarité. Un dirigeant d’entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n’est pas une attitude acceptable’’. L’affaire est désormais entre les mains du CSA.

Publicité

Dans les deux cas, c’est en raison du caractère public des sociétés concernées que l’exemplarité de leurs dirigeants est exigée. Cette logique doit-elle concerner l’ensemble des chefs d’entreprise ? La moralisation de la vie publique s’adresse-t-elle aussi au monde économique ? 

‘’Les grands patrons ont-ils un devoir d’exemplarité ?’’

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Eva Pellerin
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration