Publicité
En savoir plus

Nous voici donc presque au bout de la route : en Allemagne, ultime étape pour de nombreux migrants… …pour qui commence désormais un autre chemin à parcourir, moins dangereux certes mais pas moins difficile : celui de l’intégration, même si le projet n’est sans doute pas formulé en ces termes par celles et ceux qui cherchent avant tout à fuir leur pays.

Un bénévole donnant des cours d'anglais et d'allemand à des réfugiés (Hanau), sept 2015
Un bénévole donnant des cours d'anglais et d'allemand à des réfugiés (Hanau), sept 2015
© Reuters - Kai Pfaffenbach

S’intégrer, c’est d’abord trouver du travail. Le pays, dit-on, va finir par manquer de bras. Sa population vieillit.

Publicité

L’Allemagne aurait donc intérêt à ce que ceux qu’elle accueille comme personne en Europe s’installent sur le long terme. Et deviennent des citoyens à part entière.

C’est donc le modèle d’intégration allemand qu’il convient désormais d’interroger, si tant est que ce modèle existe.

Ce qu’elle ambitionne pour demain, l’Allemagne l’a-t-elle vraiment réussi par le passé ?

Les migrants d’aujourd’hui sont-ils les Allemands de demain ?

Le Grain à moudre, en direct de Berlin
Le Grain à moudre, en direct de Berlin

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production