Un possible statut d'extraterritorialité pour la maternité de Mamoudzou? (Mayotte, 2005)
Un possible statut d'extraterritorialité pour la maternité de Mamoudzou? (Mayotte, 2005) ©AFP - RICHARD BOUHET
Un possible statut d'extraterritorialité pour la maternité de Mamoudzou? (Mayotte, 2005) ©AFP - RICHARD BOUHET
Un possible statut d'extraterritorialité pour la maternité de Mamoudzou? (Mayotte, 2005) ©AFP - RICHARD BOUHET
Publicité

Le gouvernement envisage la possibilité d’un statut d'extraterritorialité pour l’hôpital de Mamoudzou. L’île de Mayotte ferait-elle donc figure d’exception dans la République française ? Est-elle à « égalité réelle » avec les autres territoires français ?

Avec
  • Ericka Bareigts Maire de Saint-Denis de la Réunion, ancienne ministre des Outre-mer
  • Célia Clery Journaliste France Ô et rédactrice en chef adjointe de la radio Outre-mer 1ère.
  • Antoine Math économiste à l'IRES
  • Momed Maoulida porte-parole du mouvement de contestation mahorais, membre du bureau fédéral de la Fédération autonome de l’éducation nationale (FAEN) et membre fondateur du Collectif des Citoyens Vigilants et Révoltés de Mayotte.

La grève générale continue à Mayotte, les barrages sont maintenus. L’accord conclu hier soir avec le gouvernement ne change rien sur place, en tout cas pour l’instant. Le 101e département français vient d’entrer dans la 4e semaine d’un mouvement qui, s’il n’est pas inédit sur ce territoire, est exceptionnel par son ampleur.

Comme souvent dans les conflits qui durent, les premières revendications ne suffisent plus à saisir l’ampleur du malaise qui touche ce territoire de l’Océan indien, situé à 8 000 kilomètres de la métropole. Au départ, il y a l’insécurité, "remarquable par son caractère généralisé" pour reprendre les termes de l’intersyndicale et du collectif des citoyens de Mayotte, à l’origine du mouvement. Le gouvernement a tenté d’y répondre en annonçant des renforts : sans doute trop peu au regard des attentes, et surtout trop tard.

Publicité

Plus profondément, Mayotte souffre d’un retard de développement. La départementalisation, acquise suite au référendum de 2009, et la loi sur l’Egalité réelle des outre-mer, promulguée en février 2017, devaient pourtant permettre de combler les nombreux retards dans l’archipel, en matière d’infrastructures mais aussi de droits : objectif encore lointain. D’autant que, s’agissant des droits, ceux liés aux conditions d’accession à la nationalité française sont aujourd’hui remis en cause, pour lutter contre l’immigration clandestine.

"Mayotte, aux confins de la République ?"

Extraits de l’émission :

Momed Maoulida : « Ce qui marque le plus c’est l’insécurité. Mayotte c’est tout petit mais les frontières ne sont pas gardées et les forces de l’ordre sont en sous effectifs. Nous demandons que ces mesures de sécurité aux frontières soient mises tout de suite en place. »

Ericka Bareigts : « On peut très bien être des départements français et européens dans le bassin océanique en développant intelligemment des relations économiques et commerciales basées sur les richesses que peut produire chaque territoire. »

Sites :

Liens :

Chiffres clés :

Mayotte, 101ème département français
Mayotte, 101ème département français
© AFP - Valentina Breschi et Paul Defosseux

Articles :

Et aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre + @ebareigts + @CleryCelia

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration