Kim Jong-un en visite au Mont Paektu en décembre 2017 (photo de l'Agence Officielle de l'Information Nord-Coréenne-KCNA)
Kim Jong-un en visite au Mont Paektu en décembre 2017 (photo de l'Agence Officielle de l'Information Nord-Coréenne-KCNA)
Kim Jong-un en visite au Mont Paektu en décembre 2017 (photo de l'Agence Officielle de l'Information Nord-Coréenne-KCNA) ©AFP - KCNA VIS KNS
Kim Jong-un en visite au Mont Paektu en décembre 2017 (photo de l'Agence Officielle de l'Information Nord-Coréenne-KCNA) ©AFP - KCNA VIS KNS
Kim Jong-un en visite au Mont Paektu en décembre 2017 (photo de l'Agence Officielle de l'Information Nord-Coréenne-KCNA) ©AFP - KCNA VIS KNS
Publicité
Résumé

La Corée du Nord entame des négociations qui augurent un changement profond des relations internationales. Mais la menace d’annulation du sommet avec américano-coréen réinstaure le doute quant aux intentions de Kim Jong-un. Que signifie ce durcissement de ton ? Quelle stratégie met-il en place ?

avec :

François Godement (Historien et sinologue, conseiller pour l’Asie à l’Institut Montaigne, membre associé du Carnegie Endowment for International Peace), Sébastien Falletti (correspondant Asie du Figaro et du Point basé à Séoul), Juliette Morillot (Journaliste, spécialiste de la péninsule coréenne.).

En savoir plus

En raison d'un mouvement de grève à Radio France ce 22 mai, cette émission n'est pas disponible à la réécoute.

Il en faut beaucoup pour déstabiliser Donald Trump. C’est ce qu’aura réussi par deux fois Kim Jong-un en quelques semaines. La première fois en invitant le président américain à un sommet et en annonçant son intention de cesser les essais nucléaires nord-coréens. La deuxième fois en menaçant d’annuler le même sommet, en réaction aux manœuvres militaires, pourtant annuelles, que les Etats-Unis mènent dans la péninsule coréenne avec leur allié du sud. Le président sud-coréen est d’ailleurs reçu à la Maison Blanche ce mardi, pour aider Donald Trump à "décrypter les intentions exactes de l’homme fort de Pyongyang", selon les mots de l’AFP.

Il est vrai que Kim Jong-un parait insaisissable, capable de souffler le chaud et le froid, comme pouvait le faire son père, Kim Jong-il, et son grand-père, Kim Il Sung. Une imprévisibilité qui fait passer le leader nord-coréen pour un despote instable, mégalomane et à moitié fou. Mais cette image, souvent relayée dans les médias occidentaux, correspond-elle à la réalité d’un pays qui, contrairement à la plupart des autres régimes communistes, a réussi à se maintenir, coûte que coûte ? Difficile d’en être certain tant la Corée du Nord demeure mystérieuse, parce qu’encore largement inaccessible.

Publicité

"Peut-on faire confiance à Kim Jong-un ?"

Articles :

Sur le même thème :

Et suivez-nous sur Twitter : @Grain_a_moudre

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration