Peut-on se passer du clientélisme ?

Le clientélisme mine l'accès aux logements sociaux
Le clientélisme mine l'accès aux logements sociaux ©Reuters - Jean-Paul Pelissier
Le clientélisme mine l'accès aux logements sociaux ©Reuters - Jean-Paul Pelissier
Le clientélisme mine l'accès aux logements sociaux ©Reuters - Jean-Paul Pelissier
Publicité

Je te subventionne si tu votes pour moi : c’est le principe du clientélisme politique. Une pratique condamnable mais qui n’a peut-être pas que des effets nocifs.

Avec
  • Frédéric Sawicki Professeur de science politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Philippe Pujol Journaliste, auteur
  • Séverine Tessier Cofondatrice d'Anticor

Du courage. C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à Lionel Royer-Perreaut, le nouveau président de 13 Habitat, un des principaux acteurs du logement social en région PACA. Du courage étant donné le défi qu’il s’est fixé : mettre en place un système d’attribution régulier et transparent de ces logements, sans céder au favoritisme ni au clientélisme. Le journal La Provence lui consacrait un article hier, titré : « Logements HLM à Marseille : la fin des combines ». Un projet, davantage qu’un constat, car comme l’écrit la journaliste au début de son article, « si l’on dit aux Marseillais que pour obtenir un HLM, il n’est plus nécessaire de connaître un élu (ou de s’engager pour lui), ils vont hausser les épaules en ricanant »

L’intention du président de 13 Habitat est évidemment louable. Elle risque toutefois de se heurter à de fortes résistances. C’est qu’on ne change pas d’un seul coup une pratique aussi ancienne (dont les Marseillais n’ont pas le monopole, loin de là). D’autant que ces petits échanges de bons procédés (‘’je te subventionne si tu votes pour moi’’) finissent par être un élément structurant de l’organisation sociale de certains territoires.

Publicité

« Peut-on se passer du clientélisme ? »

Philippe Pujol et Frédéric Sawicki
Philippe Pujol et Frédéric Sawicki
© Radio France - JCF

Liens

  • Séverine Tessier, la justice avec un grand J ( La Croix)
  • « A Marseille, contrairement au reste de la France, le clientélisme est assumé » ( L'Opinion)
  • Marseille, pas de quartier pour le clientélisme ( Le Magazine de la Rédaction - France Culture)
  • Quand une habitante du "9-3" dénonce le clientélisme des élus ( Marianne)
  • La maire de Puteaux offre des aspirateurs: une forme de clientélisme ? Difficile à prouver ( L'Obs)

L'équipe