France Culture
France Culture
Publicité

*

Avec
  • Florence Denier-Pasquier Juriste, administratrice de France Nature Environnement et membre au titre de la protection de la nature et de l'environnement du Conseil économique, social et environnemental.
  • Virginie Grandhomme Doctorante en sociologie à l'université de Nantes, spécialiste de la collectivisation des luttes politiques.
  • Alain Bertho Professeur d’anthropologie à l’Institut d’études européennes et directeur de la Maison des Sciences de l'Homme Paris Nord.
  • Véronique Rebeyrotte Grand reporter à France Culture, spécialiste des questions d'environnement

Comment concilier des positions devenues à ce point irréconciliables ? C’est tout le défi que va devoir relever Ségolène Royal dans les prochains jours. Une semaine après la mort de Rémi Fraisse sur le site du projet de barrage de Sivens, la ministre de l’Ecologie dit vouloir « trouver des solutions ». Le préfet du Tarn, le président du conseil général, les organisations agricoles et environnementales vont être reçues dans le courant de la semaine. Quelle que soit la décision qui sera prise, elle ne pourra satisfaire, au mieux, qu’une partie d’entre eux.

Virginie Grandhomme, Alain Bertho, Florence Denier-Pasquier et Véronique Rebeyrotte
Virginie Grandhomme, Alain Bertho, Florence Denier-Pasquier et Véronique Rebeyrotte
© Radio France

Durant le week-end, les manifestations organisées en hommage au jeune militant, tué par une grenade offensive lancée par les gendarmes, ont connu des fortunes diverses. Pacifique hier sur le Champ de Mars à Paris, elles ont dégénéré, la veille, à Toulouse et à Nantes, en affrontements violents avec les forces de l’ordre. Des débordements, côté manifestants, condamnés par une large part de la classe politique, inquiète de voir l’état de droit à ce point malmené.

Publicité

Comment ne pas être stupéfait par la tournure prise par les événements ? Aussi utile ou inutile soit-il, ce projet n’aurait jamais dû provoquer la mort d’un homme, ni engendrer de telles scènes de combats. Mais peut-être est-ce le lot désormais de ce genre de conflits que d’être le réceptacle d’une telle violence, qu’elle soit policière, politique ou militante.

« Pourquoi les luttes environnementales génèrent de la violence ?  »

C'est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre)

L'équipe