Les imitateurs Howard X et Dennis Alan à Singapour le 8 juin 2018, en attendant la rencontre entre les vrais Kim Jong-un et Donald Trump prévue pour le 12.
Les imitateurs Howard X et Dennis Alan à Singapour le 8 juin 2018, en attendant la rencontre entre les vrais Kim Jong-un et Donald Trump prévue pour le 12. ©AFP - ROSLAN RAHMAN
Les imitateurs Howard X et Dennis Alan à Singapour le 8 juin 2018, en attendant la rencontre entre les vrais Kim Jong-un et Donald Trump prévue pour le 12. ©AFP - ROSLAN RAHMAN
Les imitateurs Howard X et Dennis Alan à Singapour le 8 juin 2018, en attendant la rencontre entre les vrais Kim Jong-un et Donald Trump prévue pour le 12. ©AFP - ROSLAN RAHMAN
Publicité

La rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un est un événement historique. Mais que vont-ils se raconter ? Plus largement, nous interrogeons ici, l’art de la négociation diplomatique entre dirigeants ennemis qui se rencontrent en face à face.

Avec
  • Pierre Grosser historien, spécialiste des relations internationales, membre du Centre d’histoire de Sciences Po.
  • Bertrand Badie Politiste, spécialiste des relations internationales

Le parallèle est sans doute un peu facile mais c’est à un match de boxe, du genre Mohamed Ali-George Foreman à Kinshasa, que font penser les préparatifs du sommet qui aura lieu d’ici quelques heures, à Singapour, entre Donald Trump et Kim Jong-un. Echange d’invectives pour impressionner l’adversaire, montée en tension progressive, promesse d’une rencontre pour l’histoire.

Sauf que dans ce cas précis, il n’est pas question, a priori, de mettre KO son adversaire. A priori, ce serait plutôt le contraire : se mettre OK pour engager la dénucléarisation, de la Corée du nord selon le souhait des Américains, de la péninsule, pour reprendre les termes nord-coréens.

Publicité

Si ce sommet fascine, c’est parce que l’enjeu est important. C’est aussi en raison de la personnalité des deux participants. Trump et Kim semblent échapper à l’analyse, l’un en raison de son imprévisibilité, l’autre du fait de l’opacité du régime qu’il dirige.

Et puis il y a le passif des relations entre ces deux dirigeants qui donne à cette rencontre une dimension exceptionnelle. Après avoir échangé des menaces de destruction, comment vont-ils s’y prendre pour dialoguer ensemble ? Que nous enseigne l’histoire à ce sujet ?

"Quand deux ennemis se rencontrent, qu’est-ce qu’ils se racontent ?"

Extraits :

Bertrand Badie : "Les relations internationales, c’est une tentative soit de créer de la coopération, soit d’aller vers l’affrontement. Dans la rencontre de Singapour, il y a toutes les chances qu’il y ait beaucoup de forme et peu de fond."

Pierre Grosser : "Ce sommet pose la question de la confiance dans le temps. Le saut de confiance qui suspend l’interrogation sur les intentions de l’adversaire est très rare"

Articles :

Sur le même thème :

43 min
59 min

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration