Publicité
En savoir plus

rediffusion de l'émission du 6 novembre 2006 Jamais la photo n'a été plus à la mode. Ni plus tendance sur le marché de l'art. Les raisons de ce succès sont sans doute multiples. Du côté du public, il est probable que cet engouement tient pour une part à la familiarité de chacun avec la technique. Ne dit-on pas que tout le monde est photographe ? D'ailleurs avec l'arrivée du numérique, la formule est encore plus vraie. Tellement vraie que les frontières deviennent ténues entre professionnels et amateurs. Le monde du photoreportage est bouleversé par la profusion d'images prises avec des appareils sommaires, voire des téléphones portables. L'une des photos les plus marquantes de l'année 2005 a été prise par les soldats de la prison d'Abu-Ghraib qui témoignaient des sévices qu'ils infligeaient aux prisonniers irakiens. La tentation est forte, alors, de voir dans l'argentique le dernier bastion de résistance des professionnels. Là où s'élabore une photo unique, celle qui demande du temps, de la concentration, qui fait du principe de rareté un moteur, de l'attente une vertu, celle aussi qui transforme l'auteur en artisan au moment du tirage, qui en fait un être complet, de l'oeil à la main, au toucher, diront d'autres. Combien sont-ils, d'ailleurs les photo-reporters, qui avouent quitter leur numérique quand ils ont terminé leur commande, pour retrouver le plaisir et l'exigence du vieux boitier argentique ? Citons dans un autre genre, les propos de l'artiste Nicolas Comment extraits d'une interview du magazine Réponses Photo : « Je ne veux pas de zoom, je ne veux pas d'autofocus, je ne veux pas de flash, je ne veux pas pouvoir filmer, je ne veux pas de bip quand je déclenche, je ne veux pas que tout soit net, je ne veux pas de filtre anti-yeux rouges,.... » Une manière un peu provocatrice de poser la question serait : est-ce que le numérique qui fait exploser la photo va également la tuer, la vraie ? Argentique contre numérique ? Un débat pour fêter l'ouverture du mois de la photo.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration