France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

« Une véritable pathologie sociale ». « Un mal qui ronge la République ». Ce sont les mots choisis avant-hier par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, pour exprimer la détermination du gouvernement à lutter contre l’antisémitisme et le racisme, lutte hissée au rang de « cause nationale ».

Une réaction forte après l’agression d’un couple quelques jours plus tôt à Créteil, en banlieue parisienne. Agressés parce que juifs : c’est ce qui ressort de l’enquête de police. Les malfaiteurs auraient répété à plusieurs reprises que leurs victimes cachaient forcément de l’argent à leur domicile, comme le font tous les juifs. Trois hommes ont depuis été interpellés. Difficile, vu les circonstances, de ne pas repenser à une affaire plus ancienne, et plus tragique : la séquestration et la mort, en 2006, d’Ilan Halimi. Au départ, dans l’esprit des agresseurs, les mêmes préjugés. Des préjugés qui, à en croire les enquêtes, sont loin de s’éteindre.

Publicité

La Commission nationale consultative des droits de l’homme constatait en début d’année une « baisse de la tolérance » à l’égard des juifs et la persistance « d’un certain nombre de clichés ». Ce qu’une étude plus récente de la Fondapol vient confirmer.

Jacques Fredj, Claire Podetti et Michel Wieviorka
Jacques Fredj, Claire Podetti et Michel Wieviorka
© Radio France - JCF

Quant aux actes et aux menaces antisémites, ils sont aussi en hausse : de plus de 90 % depuis le début de l’année par rapport à la même période en 2013 selon les statistiques du ministère de l’Intérieur.

Une fois le diagnostic établi se pose la question de la meilleure façon de réagir. Et de l’efficacité des dispositifs mis en place, notamment à l’école, pour combattre ce phénomène.

« Quel est le bon discours pour lutter contre l’antisémitisme ? »

Suivez-nous aussi sur

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration