France Culture
France Culture
Publicité

.

Avec
  • Elisabeth Laville Présidente d'Utopies, agence-conseil en développement durable
  • Elizabeth Pastore-Reiss Directrice de Greenflex
  • Gilles Rotillon professeur de sciences économiques à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, spécialisé en économie de l’environnement
  • Karine Le Loët productrice

Suivez-nous aussi sur :

twitter
twitter
Elisabeth Laville, Gilles Rotillon, Karine Le Loët et Elizabeth Pastore-Reiss
Elisabeth Laville, Gilles Rotillon, Karine Le Loët et Elizabeth Pastore-Reiss
© Radio France - Mélodie Lucchesi

Souvenez-vous de la campagne présidentielle de 2007: Ségolène Royal promettait de « faire de la France le pays de l’excellence environnementale  » et Nicolas Sarkozy avec ses engagements en faveur d’un Grenelle de l’environnement (engagement tenu d’ailleurs).

Publicité

Les deux, comme les autres candidats, ne manquant pas d’aller parapher le pacte écologique de l’incontournable (il l’était encore à l’époque) Nicolas Hulot.

Aujourd’hui, alors que vient tout juste de s’ouvrir la Semaine du développement durable, il faut se lever tôt et se coucher tard pour espérer entendre, dans le débat politique, quelques menus propos sur les préoccupations environnementales.

Le nucléaire mis à part, l’écologie semble avoir disparu des écrans radars de la campagne.

Corinne Lepage n’a même pas obtenu ses 500 signatures.

Comment expliquer une telle disparition ?

Le sujet n’est-il plus assez clivant ?

Ou alors trop décalé par rapport aux préoccupations économiques et sociales du moment ?

Et s’il en était, de l’environnement dans le débat public, comme de la culture à la télévision.

Tout le monde s’accorde à dire qu’il n’y en a pas assez, mais personne n’a vraiment de temps à perdre, qui pour en parler, qui pour regarder.

Alors qui se soucie encore du développement durable ?

Le Bonus , par G. Lombard

Elodie VB
Elodie VB
© Radio France

Elodie Vieille-Blanchard, mathématicienne de formation, est l'auteure d'une thèse d'histoire des sciences sur les modèles du rapport au Club de Rome soutenue en juin 2011 à l'EHESS. A la fin de cet entretien, la militante écologiste explique son scepticisme face aux usages actuels du concept de développement durable.

Écouter

15 min

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration