Un réfugié syrien vivant en Turquie attend de recevoir un permis d'entrée pour rentrer en Syrie afin d’y passer la fête musulmane de l'Aïd al-Fitr, à Idlib en Syrie le 22 Mai 2018
Un réfugié syrien vivant en Turquie attend de recevoir un permis d'entrée pour rentrer en Syrie afin d’y passer la fête musulmane de l'Aïd al-Fitr, à Idlib en Syrie le 22 Mai 2018 ©Getty - Anas Alkharboutli/picture alliance
Un réfugié syrien vivant en Turquie attend de recevoir un permis d'entrée pour rentrer en Syrie afin d’y passer la fête musulmane de l'Aïd al-Fitr, à Idlib en Syrie le 22 Mai 2018 ©Getty - Anas Alkharboutli/picture alliance
Un réfugié syrien vivant en Turquie attend de recevoir un permis d'entrée pour rentrer en Syrie afin d’y passer la fête musulmane de l'Aïd al-Fitr, à Idlib en Syrie le 22 Mai 2018 ©Getty - Anas Alkharboutli/picture alliance
Publicité

Durant les trois dernières années, environ 90.000 réfugiés syriens ont regagné leur pays d’origine d’après le Haut-Commissariat pour les réfugiés des Nations Unies. D’autres devraient suivre en 2019. Dans quelles conditions s’effectuent ces retours ? Quelles mesures pour les accompagner ?

Avec
  • Salam Kawakibi Chercheur, directeur du CAREP (Centre arabe de recherches et d’études politiques).
  • Céline Schmitt porte-parole du HCR en France
  • Leïla Vignal géographe, maîtresse de conférences à l'université Rennes 2, spécialiste de la Syrie et du Moyen-Orient, coordinatrice du Pôle Europe, Think-Tank Terra Nova

"Nous avons vaincu l’Etat islamique en Syrie : c’était ma seule raison d’y être pendant ma présidence". Le tweet est signé Donald Trump, il date de ce milieu d’après-midi. Il laisse entendre que les Etats-Unis, partant de ce constat, se prépareraient à retirer leurs troupes du pays.

Si l’heure du départ vient peut-être de sonner pour l’armée américaine, celle du retour n’est pas encore d’actualité pour les Syriens réfugiés à l’étranger. Ils sont quelques milliers à avoir pris le chemin inverse ces trois dernières années : une toute petite minorité par rapport aux 5.6 millions de réfugiés recensés par le HCR. Pourtant, cette question du retour est de plus en plus présente dans les discours. Le fait est que le conflit syrien a baissé en intensité.

Publicité

Un Comité constitutionnel pourrait se réunir début 2019 à Genève. Les Russes, interlocuteurs essentiels sur ce dossier, assurent que le gouvernement syrien est prêt à assumer l’accueil d’un million de réfugiés sur son territoire. Les conditions pour un retour "volontaire, sûr et digne" ne sont pourtant pas encore réunies, loin de là. L’insécurité, physique et matérielle, est encore très forte. Ce qui n’empêche pas certains pays d’accueil de faire pression pour renvoyer chez eux ces populations.

"Réfugiés syriens : l’heure du retour ?"

Articles :

[abonnés] Des réfugiés syriens au Liban envisagent le chemin du retour : par Virginie Le Borgne pour Mediapart, le 09/07/2018.

Réfugiés syriens : les conditions du retour : par Marc Hakim pour le blog « Un oeil sur la Syrie » hébergé par Le Monde, le 11/11/2018.

L’aide humanitaire demeure la priorité absolue en Syrie, affirme le chef du HCR : par Charlie Dunmore et Melissa Fleming pour L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, le 30/08/2018.

Liens : 

Chiffre du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) : sur le site officiel du HCR, le 09/12/2018.

38 min
39 min

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Emily Vallat
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration