France Culture
France Culture
Publicité

Plus que quelques jours d’attente avant l’épisode décisif qui devrait décider de l’avenir de Sciences Po. En tout cas de sa direction. La cour des comptes publiera son rapport définitif sur l’école le 22 novembre. Ce n’est qu’à ce moment-là que le gouvernement fera son choix, et dira si oui ou non, il accepte de voir Hervé Crès succéder à Richard Descoings.

La médiatisation d’un tel feuilleton, celui de la succession à la direction de Sciences Po, peut surprendre. Sauf à considérer que de nombreux journalistes sont passés par cette école, et que par conséquent ce qui s’y passe les interpelle au plus haut point.

Publicité
Olivier Saby, Agnès Van Zanten et Philippe Martin
Olivier Saby, Agnès Van Zanten et Philippe Martin
© Radio France - JC Francis

Par comparaison, l’arrivée de nouvelles têtes dans d’autres creusets de l’excellence française ont provoqué moins de commentaires : il est vrai que les transitions ont été moins heurtées. Ainsi à l’ENA avec sa nouvelle directrice, Nathalie Loiseau, une non énarque d’ailleurs. Ainsi aux Ponts et Chaussée, à Polytechnique et à l’ESCP Europe.

Tous ces changements de directeurs se traduiront-ils par des changements de direction ? Les grandes écoles sont souvent critiquées pour leur caractère sclérosant, leurs difficultés, malgré les affichages, à organiser véritablement l’ouverture à la diversité sociale. Une ouverture que Richard Descoings avait incarnée il y a un peu plus de 10 ans.

« Sciences Po est-il le modèle à suivre ? »

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration