Publicité
En savoir plus

L’Afghanistan ? Un bourbier. L’Irak ? Les Etats-Unis s’y sont enlisés. La Libye ? Désormais plongée dans l’instabilité et le chaos. La Centrafrique ? Un piège pour l’armée française.

On pourrait encore allonger la liste, remonter par exemple jusqu’au Vietnam, voire un peu plus loin, jusqu’à l’Indochine… : à chaque fois -ou presque- c’est le même constat : les opérations militaires d’envergure semblent condamnées à l’échec sur le long terme, quitte à avoir été des succès dans leurs premiers instants.

Publicité

C’est à peine désormais si on laisse aux faits le soin de passer l’épreuve du temps. Les jugements sont de plus en plus expéditifs. Ainsi donc l’intervention Sangaris en République centrafricaine, entamée il y a moins de 10 jours, déjà largement critiquée, notamment suite à la mort de deux soldats français dans les premières heures de l’opération.

Michel Goya, Benoist Bihan et Jean-Dominique Merchet
Michel Goya, Benoist Bihan et Jean-Dominique Merchet
© Radio France - Mathilde Barbier

S’agit-il seulement d’une question de perception médiatique ?

Ou bien d’un changement plus profond, les ‘’guerres’’ modernes, de moins en moins interétatiques, étant par conséquent de plus en plus difficiles à conclure ?

« Toute intervention militaire est-elle un piège ? »

C’est notre sujet du jour :

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration