Manifestation à Paris des familles attendant de pouvoir adopter un enfant de la RD-Congo à  Paris, 19 décembre 2016 ©AFP - ALAIN JOCARD
Manifestation à Paris des familles attendant de pouvoir adopter un enfant de la RD-Congo à Paris, 19 décembre 2016 ©AFP - ALAIN JOCARD
Manifestation à Paris des familles attendant de pouvoir adopter un enfant de la RD-Congo à Paris, 19 décembre 2016 ©AFP - ALAIN JOCARD
Publicité
Résumé

L’adoption d'enfants nés hors de France est en chute libre depuis une dizaine d’année. Moins d'abandons, meilleure prise en charge locale.. une bonne nouvelle pour la protection des droits de l'enfant ?

avec :

Nathalie Parent (Présidente d'EFA (Enfance & Famille d'Adoption)), Béatrice Biondi (directrice générale de l'Agence française de l'adoption (AFA)), Nigel CANTWELL (Ancien collaborateur de l'UNICEF, a participé à l'éléboration des conventions de la Haye), Yves Denéchère (professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Angers.).

En savoir plus

- Emission présentée par Mélanie Chalandon -

Ils étaient près de 200 personnes à manifester lundi sous les fenêtres du Quai d’Orsay où siège le Ministère des Affaires Etrangères. Des parents et des familles d’adoption dont les enfants sont actuellement bloqués au Congo faute de visa pour entrer en France. Des enfants légalement adoptés, donc, mais dont les dossiers sont en souffrance depuis de nombreuses années.. Alors le refus par le Quai d’Orsay d’accorder ces visas est une véritable douche froide pour les familles, d’autant que la décision est présentée comme définitive. La France soupçonne des irrégularités dans les procédures. En clair, il manquerait des garanties pour être certains que ces enfants sont bien adoptables et qu’ils n’ont pas fait l’objet de trafic.

Publicité

Pour autant, mettre fin aux adoptions avec des pays comme la RDC est-elle la meilleure solution pour les protéger ? Depuis le scandale de l’Arche de Zoé en 2007, l’adoption à l’internationale souffre d’une mauvaise image.. Mais ces affaires très médiatiques cachent une autre réalité.. les adoptions sont en chute libre : 815 dossiers en 2015 contre près de 5000 il y a 10 ans… Et ce n’est pas faute de parents candidats.. Mais l’adoption à l’internationale est de plus en plus considérée comme une solution de dernier recours..

«Vers la fin des adoptions à l’étranger ? »

Liens

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration