Portrait de François Marie Arouet de Voltaire (1694-1778). Collection privée.
Portrait de François Marie Arouet de Voltaire (1694-1778). Collection privée.
Portrait de François Marie Arouet de Voltaire (1694-1778). Collection privée. ©Getty - Jean Huber
Portrait de François Marie Arouet de Voltaire (1694-1778). Collection privée. ©Getty - Jean Huber
Portrait de François Marie Arouet de Voltaire (1694-1778). Collection privée. ©Getty - Jean Huber
Publicité
Résumé

Cette semaine, "En français dans le texte" étudie un extrait de "L'Ingénu" de Voltaire. Pour sa dictée, Rachid Santaki proposera un extrait du "Deuxième Sexe" de Simone de Beauvoir.

avec :

Elsa Lepoivre (Comédienne, sociétaire de la Comédie française).

En savoir plus

En français dans le texte vous propose d’écouter des grands classiques de la littérature française, mais aussi des textes d’histoire ou de philosophie, lus dans la voix de grands comédiens. Des œuvres au programme du baccalauréat, des classes de première ou de terminale, analysées avec le précieux concours des professeurs de l’Éducation nationale.

Aujourd’hui : L’Ingénu de Voltaire.

Publicité

Conte philosophique paru en 1767, L’Ingénu propose un récit emblématique d’une des préoccupations majeures des Lumières : la confrontation de deux mondes où l’un juge l’autre. Il questionne le mythe littéraire et philosophique du bon sauvage, s’inspirant des Essais de Montaigne. Au XVIIIe siècle, les valeurs des nations européennes dites civilisées sont de plus en plus sujettes à caution, en tout cas, à questions.

L’Ingénu est original à plus d’un titre

Son ton, d’abord : il présente cette confrontation sur un mode ironique, en prenant appui sur le discours et les aventures d’un personnage naïf, dont la sincérité le conduit à ne jamais rien masquer de son étonnement et de ses critiques envers cet ordre social incompréhensible, en contradiction avec ses propres principes. Le récit fait alterner péripéties, confessions autobiographiques et parodies de dialogues à la mode socratique. Se faisant, il donne toute sa saveur et sa liberté de ton à un plaidoyer subtil. Contrairement à Rousseau, Voltaire n’idéalise jamais son personnage.

La seconde originalité de L’Ingénu est de peindre l’histoire d’une terrible acculturation sous l’apparence légère et insolente de ce conte. Double acculturation puisque l’Ingénu ne tarde pas à révéler qu’il est autant Huron qu’Européen. Deux siècles avant le réalisateur John Ford dans La Prisonnière du désert, Voltaire traite déjà du thème de l’enfant européen élevé par des indiens et formés si profondément à leur culture qu’elle lui apparaît comme sienne et naturelle.

D'un univers culturel et social à un autre

Voltaire laisse clairement entendre que la construction de soi est avant tout historique et culturelle, l’auteur de L’Ingénu se distinguant encore de Rousseau en subvertissant la dialectique de l’homme nature et de l’homme dénaturé. Si l’acculturation de l’Ingénu est double, c’est non seulement en raison de son origine, mais aussi de ses efforts innombrables pour s’intégrer, dont sa conversion n’est qu’une des facettes. Bien que le propos de Voltaire soit avant tout de conduire, à travers les mésaventures de l’Ingénu, une critique en règle de la religion et de l’autorité politique en vigueur sous l’Ancien Régime, toute cette histoire témoigne aussi de la terrible violence du passage forcé d’un univers culturel et social à un autre. Certes, le sort de l’Ingénu est différent de celui du Nègre de Surinam dans Candide, mais, bien que n’étant pas esclave, il est, lui aussi, une victime du rapport inégalitaire entre européens et peuples dits « sauvages ».

Les chapitres V et VI traitent de l’opposition entre le naturel amoureux et les obstacles des conventions sociales. Voltaire y articule deux dimensions de son analyse : l’une en faveur de la spontanéité du sentiment et du désir, l’autre en faveur des règles sociales qui permettent d’éviter que l’amour le plus sincère dégénère. Ce passage du livre est à lui seul un traité de l’amour dans sa double dimension intime et institutionnelle.

Premier extrait lu par la comédienne Elsa Lepoivre de la Comédie-Française

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Second extrait lu par Elsa Lepoivre de la Comédie-Française

Pour afficher ce contenu Scribd, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

L'analyse de ce texte a été préparée par Pierre-Henri Arfeux, professeur de philosophie au Lycée Herriot de Lyon. 

>>> Lien vers la page Eduscol du site du Ministère de l'Éducation, des Sports et de la Recherche. Vous pourrez y trouver les analyses littéraire et grammaticale complètes.

Extrait musical

"So What" par Miles Davis (Live at Kohseinenken Hall, Tokyo, Japon - Juillet 1964) 

L'album Live in Tokyo 1964 est dans les bacs depuis janvier 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Jeanne Delecroix
Collaboration
Sandrine Chapron
Collaboration
Zohra Vignais
Collaboration
Rachid Santaki
Production déléguée