Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau et sa mère Germaine, après avoir été tondues, à Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Publicité
Résumé

L'histoire de la tonte de Simone Touseau cache un autre mystère. Ce que personne ne sait c'est que, trois jours après ce fameux 16 août 1944, une plainte est déposée par des voisins de Simone et de sa mère, Germaine, accusant les deux femmes de dénonciation.

avec :

Gérard Leray (Historien), Philippe Frétigné (Historien).

En savoir plus

Dans les jours qui vont suivre l'épisode de la tonte, une autre affaire éclate. Si Simone a été tondue parce qu'elle est supposée avoir eu un enfant avec Erich Göz, un soldat allemand, cette histoire en cache une autre, qui concerne une supposée dénonciation. Simone et Germaine Touseau auraient dénoncé leurs voisins à la Gestapo. Une dénonciation qui aurait abouti à une rafle dans la nuit du 24 au 25 février 1943, à la déportation de quatre chefs de famille au camp de concentration de Mauthausen, et à la mort de deux d'entre eux.

Dans le quartier de la cathédrale de Chartres, un drame se déroule entre ceux qui écoutent Radio Londres et ceux qui écoutent Radio Paris. Délation de voisinage ? Collaboration opportuniste ou idéologique ? Quel a été le rôle exact de la famille Touseau ? Une nouvelle protagoniste entre dans l’histoire : Ella Amerzin-Meyer, nazie convaincue, et amie de Simone Touseau.

Publicité

Une série en 6 épisodes, produite par Nedjma Bouakra, réalisée par Vincent Decque et Marie Plaçais. Conseillère au programme : Camille Renard.

Cinquième épisode avec Mme Vidon, habitante de Chartres ; Philippe Frétigné et Gérard Leray, co-auteurs de La Tondue, 1944-1947 (Vendémiaire).

Références

L'équipe

Nedjma Bouakra
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration
Vincent Decque
Réalisation
Camille Renard
Coordination