Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau ou la "Tondue de Chartres", au milieu de la foule, le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Publicité
Résumé

La Tondue de Chartres a un nom, elle s'appelle Simone Touseau. Rasée, une croix gammée sur le front, portant un enfant dans les bras : tous ces éléments visuels désignent la jeune femme comme coupable de collaboration. Mais que raconte cette image que l'on doit au célèbre photographe Robert Capa ?

avec :

Fabrice Virgili (Directeur de recherche au CNRS.), Gérard Leray (Historien), Philippe Frétigné (Historien).

En savoir plus

La photo a fait le tour du monde : une jeune femme fend de son pas déterminé une foule moqueuse, son crâne a été rasé, elle porte un nouveau-né dans les bras et une marque au fer rouge sur le front. Elle a été prise le 16 août 1944 à Chartres. La guerre n’est pas finie et des milliers de femmes sont désignées "collabo" sur les places publiques partout en France pour avoir pactisé avec l’ennemi, le IIIe Reich, l’Allemagne nazie.

Ce jour d'août 1944, Robert Capa se trouve au bon endroit, au bon moment. L'histoire entre dans l'objectif. Elle symbolise depuis la violence de l’épuration. Cette image va faire l'objet de détournement, d'interprétations, et de récupérations politiques. Alors de quoi est coupable cette femme, Simone Touseau, tondue dans les rues de Chartres ?

Publicité

La preuve par l'image

Publiée dans le célèbre magazine Life, la photo est accompagnée d'un article qui ne porte pas sur la "Tondue", mais sur  une résistante de 17 ans qui a tué un soldat allemand. Mais c’est le cliché de la Tondue que l'histoire retiendra. Sur celui-ci, la femme se nomme Simone Touseau. La photo est la plupart du temps mal sous-titrée : "Femme tondue pour avoir eu un enfant avec un Allemand", mais ce n’est pas ce que dit la légende de Life en réalité… On peut faire dire n'importe quoi à une image. Qu'est-ce que la légende ne dit pas ? Quelles sont les caractéristiques de ce cliché ?

Une série en 6 épisodes, produite par Nedjma Bouakra, réalisée par Vincent Decque et Marie Plaçais. Conseillère au programme : Camille Renard.

Premier épisode avec Fabrice Virigili, historien, spécialiste des relations entre hommes et femmes au cours des deux guerres mondiales, directeur de recherche au CNRS ; Gérard Leray, historien, co-auteur de La Tondue, 1944-1947 (Vendémiaire) ; Philippe Frétigné, habitant de Chartres, co-auteur de La Tondue, 1944-1947.

Références

L'équipe

Nedjma Bouakra
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration
Vincent Decque
Réalisation
Camille Renard
Coordination