Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Simone Touseau et sa mère, toutes les deux tondues, dans les rues de Chartres le 16 août 1944 - Robert Capa © International Center of Photography
Publicité
Résumé

Sur la célèbre photo de Robert Capa, Simone Touseau apparaît marchant dans une rue de Chartres, escortée par des policiers et des résistants, mais libre. Que s'est-il réellement passé ce 16 août 1944, jour de la libération de la ville ?

avec :

Fabrice Virgili (Directeur de recherche au CNRS.), Gérard Leray (Historien), Philippe Frétigné (Historien).

En savoir plus

Qui décide de quoi à la Libération ? A l’abri des regards, des FFI ont rassemblé sur la grande place de Chartres, dès 7h le matin ce 16 août 1944, des présumés collaborateurs, hommes et femmes. Trois hommes seront exécutés, onze femmes - accusées de "collaboration horizontale" - seront tondues, parmi lesquelles Simone Touseau et sa mère.

La tonte des femmes, un châtiment sexué

La résistance à Chartres était pourtant minime. Ce sont les troupes américaines qui ont libéré la ville. Le 16 août 1944, les FFI s'en prennent majoritairement aux femmes, qu'on exhibe. Pourquoi Simone Touseau est-elle visée ? Craint-elle une exécution sommaire ? Qui sont ses accusateurs ? Qui sont ces policiers, ces femmes ou ces voisins qui l’entourent, la narguent en riant ? En août 1944, l'enfant de Simone Touseau a tout juste 3 mois, et elle, seulement 23 ans.

Publicité

Une série en 6 épisodes, produite par Nedjma Bouakra, réalisée par Vincent Decque et Marie Plaçais. Conseillère au programme : Camille Renard.

Deuxième épisode avec Philippe Frétigné, historien, habitant de Chartres ; Gérard Leray, historien, co-auteur de La Tondue, 1944-1947 (Vendémiaire) ;  Fabrice Virigili, historien de l'épuration ; Mme Vidon, habitante de Chartres.

Références

L'équipe

Nedjma Bouakra
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Pascaline Bonnet
Collaboration
Vincent Decque
Réalisation
Camille Renard
Coordination