Studio de peintre, huile sur toile, David Ryckaert III (1612-1661), Musée du Louvre
Studio de peintre, huile sur toile, David Ryckaert III (1612-1661), Musée du Louvre ©Getty - Josse/Leemage
Studio de peintre, huile sur toile, David Ryckaert III (1612-1661), Musée du Louvre ©Getty - Josse/Leemage
Studio de peintre, huile sur toile, David Ryckaert III (1612-1661), Musée du Louvre ©Getty - Josse/Leemage
Publicité

Tout portrait qu'on peint avec âme est un portrait non du modèle, mais de l'artiste, écrivait Oscar Wilde. Le statut des artistes, qu'il soit réel ou symbolique, reflète la place qu'accorde une société donnée à la création, en un moment de son histoire.

Avec

Cette semaine, on s’intéresse à l’économie de l’art et de la création. « Pour pouvoir créer, encore faut-il au préalable dîner », disait Beaumarchais… Virginia Woolf, elle, estimait que pour écrire, une femme devait disposer de « cinq cents livres de rente et d’une chambre dont la porte est pourvue d’une serrure ».

Entre contingences matérielles des artistes et marché de l’art, quels sont les liens qu’entretiennent l’économie et la création ? C’est ce que l’on va explorer.

Publicité

Mais d’abord, comment le statut et la condition des artistes ont-ils évolué dans l’histoire ? 

Musiques :

  • “Time is the enemy” de Quantic 
  • “Be an artist” de Charlie Couture 
  • « L.E.S artistes » de Santigold 

Références sonores :

  • Lecture de Jack London, Quiconque nourrit un homme est son maître, 1903
  • Roland Recht,  Quand l'art se met au service du pouvoir : Dieu, l'enlumineur, le roi LSD, la série documentaire - France Culture - 04/12/2017
  • Leonard de Vinci, son histoire et son travail, Vincent Delieuvin,  François Saint Bris   Emission Entrée Libre  3/06/3016
  • Roger Chartier dans Les chemins de la connaissance -  France Culture,  13/10/2003
  • Blaise Cendrars - entretien avec Michel Manoll 1950, En bourlinguant avec Blaise Cendrars

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Julie Delabrosse
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration