Friedrich Hayek devant des étudiants de la London School of Economics en 1948
Friedrich Hayek devant des étudiants de la London School of Economics en 1948 ©Getty
Friedrich Hayek devant des étudiants de la London School of Economics en 1948 ©Getty
Friedrich Hayek devant des étudiants de la London School of Economics en 1948 ©Getty
Publicité

Du Colloque Lippmann à la création de la Société du Mont Pèlerin, le concept de néo-libéralisme est loin d'avoir connu un parcours unifié et homogène. Les penseurs qui en furent à l'origine ont interrogé la place à donner à l'Etat dans la régulation de l'économie, source de nombreux désaccords...

Avec
  • Serge Audier maître de conférences en philosophie morale et politique à la Sorbonne (Paris IV)

Néolibéralisme : voilà un terme que l’on trouve essentiellement dans la bouche de ceux qui le dénoncent. Souvent résumé à un capitalisme devenu fou, il désigne pourtant une nébuleuse de courants de pensées dont les clivages ont traversé le 20ème siècle… Du New Deal aux années Reagan et Thatcher, les doctrines néolibérales naviguent entre défense du libre-marché et intervention de l’Etat. Alors comment ce concept tant décrié s’est-il propagé ? La France mène-t-elle aujourd’hui une politique néolibérale ? Et le néolibéralisme est-il un individualisme ? 

32 min

Références sonores : 

  • Extrait du Cours du Collège de France de Michel Foucault " Naissance de la biopolitique" - 31 janvier 1979
  • Le President Roosevelt défend la politique du New Deal dans un discours à Green Bay, dans le Wisconsin - le 9 aout 1934
  • Lecture d’un extrait de “The Good Society” (La cité libre - 1937) de Walter Lippmann
  • Lecture de l’intervention de A. Rüstow lors du Colloque Lippmann, le lundi 29 août 1938 - cité dans l’ouvrage de Serge Audier “Le Colloque Walter Lippmann” (Le Bord de l’eau, 2008) 
  • Extrait d'un entretien télévisé de Friedrich Hayek avec John O'Sullivan (1985)  
  • Friedman s’exprime sur son rôle dans l’organisation économique du Chili à la télévision américaine (Public Broadcasting Service) le 10 janvier 2000

Références musicales : 

  • How to disappear / Lana del Rey
  • Money Note / Camille
  • Générique : Time is the enemy / Quantic 

L'équipe

Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Philippe Baudouin
Réalisation
Paloma Soria Brown
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Chronique
Aliette Hovine
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation