Roi Hammurabi, British Museum, Londres ©Getty - Bettmann
Roi Hammurabi, British Museum, Londres ©Getty - Bettmann
Roi Hammurabi, British Museum, Londres ©Getty - Bettmann
Publicité
Résumé

Le code d'Hammurabi est de loin le plus connu des codes de la Mésopotamie ancienne, il n'est cependant pas le seul. Source d'informations incroyable pour les assyriologues, il nous livre en détails la société babylonienne d'alors, et nous permet de revenir sur ce rapport à la propriété privée.

avec :

Dominique Charpin (Professeur au Collège de France), Véronique Grandpierre (agrégée d’histoire, historienne chercheur laboratoire ICT Université Paris Diderot, a enseigné l’histoire et l’archéologie orientales grecques et romaines à Paris VIII).

En savoir plus

[Cette émission a été diffusée pour la première fois le lundi 17 juin 2019.]

Nous entamons aujourd’hui une nouvelle série consacrée aux économies de l’Antiquité. Un voyage qui nous emmènera demain au cœur de l’Égypte des pharaons souvent considérée comme le premier Etat-providence. Mercredi nous examinerons la place des échanges dans la cité grecque avant de nous demander jeudi si la chute de l’empire romain avait des origines économiques, mais d’abord, prenons la direction de la Mésopotamie, la « terre entre les fleuves ».

Publicité
4 min

La ville de Babylone a connu son apogée sous le règne d’Hammourabi au 18ème siècle avant Jésus-Christ. Un souverain à qui l’on doit le premier code juridique régissant, entre autres, le commerce et le droit de propriété.

Stèle du Code de Hammurabi, 1754 avant Jésus-Christ, Paris, musée du Louvre
Stèle du Code de Hammurabi, 1754 avant Jésus-Christ, Paris, musée du Louvre
© Getty - DeAgostini

Références :

  • Lecture d'extrait du prologue du Code d'Hammurabi
  • Francis Joanès, professeur d’histoire, vidéo du musée du Louvre, 15 nov. 2010
  • Jean Bottéro, extrait du documentaire "Jean Bottéro, nouvelles de Mésopotamie", 1996
  • Jean-Pierre Vernant, "La Grèce antique et nous", 1 Mai 1995
  • Lecture d'extrait de l'épilogue du Code d'Hammurabi

Référence musicale :

  • Générique : "Time is the enemy" Quantic
  • "Ancien Water" de Future Islands
  • "Ya Hey" de Vampire Weekend
Références

L'équipe

Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Guillaume Ménard
Collaboration
Aliette Hovine
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration