Portrait de Jeremy Bentham
Portrait de Jeremy Bentham
Portrait de Jeremy Bentham ©AFP - Bianchetti / Leemage
Portrait de Jeremy Bentham ©AFP - Bianchetti / Leemage
Portrait de Jeremy Bentham ©AFP - Bianchetti / Leemage
Publicité
Résumé

Alors que les liens entre richesse et bonheur font l'objet de nombreuses recherches depuis une quarantaine d'années, la pensée du philosophe britannique Jeremy Bentham (1748-1832) connaît un regain d'intérêt ; en effet, l'utilitarisme benthamien pose le bonheur comme critère du bien moral...

avec :

Nathalie Sigot (Professeure de sciences économiques à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I)), Anne Brunon-Ernst (Professeure d'anglais juridique à l'Université Panthéon-Assas (Paris II) et chercheuse associée au Centre Bentham de Sciences Po Paris).

En savoir plus

« Plaisir et douleur sont pour Bentham les deux fondements de sa philosophie. Le philosophe britannique fonde son principe d’utilité sur l’idée que tout homme/femme sensible a une capacité égale à éprouver du plaisir et de la douleur. » (Nathalie Sigot)

Nous commençons aujourd’hui notre série consacrée à l’économie de du bonheur. Là encore, la science économique rejoint la philosophe la plus antique, autour d’un sujet existentiel : le bonheur. Au XVIIIe siècle, Jeremy Bentham élabore une réflexion sur le bonheur, fondée sur un principe : celui de l’utilité. L’idée est avant tout de créer les conditions d’un calcul des plaisirs et de leurs conséquences sur la société. Le but ultime ? “Le plus grand bonheur, du plus grand nombre”. Vaste programme ! Un bonheur “utilitariste” que l’on lie souvent à la croissance ou à la richesse et qui reste au centre des réflexions économiques sur le bonheur.

Publicité

Aujourd’hui nous nous glissons dans la peau de Jérémy Bentham en compagnie de Natalie Sigot,  professeure d’économie à l'Université Paris-Sorbonne et auteure de Bentham et l'économie : une histoire de l'utilité aux éditions Economica, et Anne Brunon-Ernst, professeure d’anglais juridique à l'Université Panthéon-Assas (Paris II), spécialiste de Jérémy Bentham et codirectrice de l'ouvrage Nudges et normativités : généalogies, concepts et applications aux éditions Hermann.

« Bentham est visible par Internet, il y a une webcam qui vérifie bien que Bentham n’a pas quitté la vitrine où il est exposé. » (Anne Brunon-Ernest)

Références

L'équipe

Portrait de Maylis Besserie
Portrait de Maylis Besserie
Maylis Besserie
Production
Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Eléonore Richard
Collaboration
Julien Rosa
Collaboration
Marie Plaçais
Réalisation
Louis Drillon
Collaboration