La tradition industrielle de la région Auvergne Rhône-Alpes est ancienne, même si dans l’agglomération de Lyon, entre autres, l’industrie a été supplantée par des activités de services.
La tradition industrielle de la région Auvergne Rhône-Alpes est ancienne, même si dans l’agglomération de Lyon, entre autres, l’industrie a été supplantée par des activités de services.
La tradition industrielle de la région Auvergne Rhône-Alpes est ancienne, même si dans l’agglomération de Lyon, entre autres, l’industrie a été supplantée par des activités de services. ©AFP - JEFF PACHOUD
La tradition industrielle de la région Auvergne Rhône-Alpes est ancienne, même si dans l’agglomération de Lyon, entre autres, l’industrie a été supplantée par des activités de services. ©AFP - JEFF PACHOUD
La tradition industrielle de la région Auvergne Rhône-Alpes est ancienne, même si dans l’agglomération de Lyon, entre autres, l’industrie a été supplantée par des activités de services. ©AFP - JEFF PACHOUD
Publicité
Résumé

Sommes-nous vraiment entrés dans les économies « post-industrielles » ? L’emploi industriel français connaît certes un véritable repli depuis la crise de 2008, mais pour l’économiste Pierre Veltz, cela ne diminue en rien le rôle crucial de l’industrie dans nos économies.

avec :

Nadine Levratto (Économiste et directrice de recherches au CNRS), Pierre Veltz (Ingénieur, économiste et sociologue, spécialiste de l'organisation des entreprises et des dynamiques territoriales).

En savoir plus

En septembre dernier, 35 milliards d’euros ont été promis par l’Etat pour subventionner le développement industriel des territoires. Un budget qui s’inscrit dans une politique plus globale visant à encourager les collectivités à investir et à relocaliser les activités des entreprises, notamment industrielles. C’est dans le cadre du plan appelé « France Relance », doté d’environ 16 milliards d’euros, qu’une partie des ces subventions est destinée à être directement injectée dans l’industrie française.

Dès le mois de janvier 2020, des usines françaises ont été à l'arrêt, notamment dans l'automobile et l'aéronautique, parce que notre dépendance aux fournisseurs extérieurs empêchait les approvisionnements d'arriver et les usines ont commencé à tourner au ralenti. Ensuite, on s'est aperçu qu'on a ni masques, ni respirateurs. La dernière usine de masques dans les Côtes d'Armor avait fermé deux ans auparavant, rachetée par des capitaux américains. - Nadine Levratto

Publicité

L’industrie joue un rôle important dans l’économie française autant au niveau des exportations que dans l’effort d’innovation de l’économie. 235 000 entreprises françaises travaillent dans le secteur, en majorité dans les industries de la réparation, de l'installation et des produits manufacturés, de l'agroalimentaire et du bois, du papier et de l'imprimerie. 84 % des activités à haute valeur ajoutée de l’industrie proviennent de l’industrie manufacturière, et le poids des secteurs industriels varie de 3,9 % pour l’industrie automobile à 16,6 % pour l’industrie agro-alimentaire.

On a tendance aujourd'hui à prendre le mot « industrie » de façon trop restrictive, avec des images un peu vieillies. Je défends l'idée qu'on a un grand continuum industrie-services, que j'appelle le monde hyper-industriel. Le coeur de l'industrie c'est le coeur manufacturier, la fabrication des objets, mais aussi leur conception et leur vente. - Pierre Veltz

L’actualité économique met souvent en avant une industrie sinistrée en France. Si elle représentait autour de 20% du PIB en France dans les années 1990, elle n’en représente en effet aujourd’hui plus que 12,4%, dont 10 % pour l’industrie manufacturière. À titre de comparaison, l’industrie compte pour 20,3 % du PIB en Allemagne.

Quels sont les territoires où fleurissent et prospèrent les industries made in France ? Quelles sont les retombées d’une implantation industrielle ? Quels sont les futurs enjeux de l’industrie française ? Pour en parler, nous avons fait appel à Nadine Levratto, économiste, directrice de recherches au CNRS et spécialiste de l’économie industrielle et Pierre Veltz, ingénieur, économiste et sociologue, spécialiste de l'organisation des entreprises et des dynamiques territoriales.

À réécouter : Industrie: la France a-t-elle démissionné ?

Références sonores

Références musicales

  • « Col de la Croix Morand » - Jean-Louis Murat
  • « Maria » - Blondie

Pour aller plus loin

Références

L'équipe

Léa Sabourin
Collaboration
Margaux Boulte
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Aliette Hovine
Production déléguée
Anne Depelchin
Réalisation