Scène rurale (Ier ou IIe siècle) ©Getty - DEA / G. DAGLI ORTI
Scène rurale (Ier ou IIe siècle) ©Getty - DEA / G. DAGLI ORTI
Scène rurale (Ier ou IIe siècle) ©Getty - DEA / G. DAGLI ORTI
Publicité
Résumé

Peut-on parler de l’économie romaine dans les termes de l’analyse économique contemporaine ? Peut-on la qualifier d’« archaïque » ou de « moderne », comme beaucoup s’y sont risqués, ou bien tenter de trouver des causes économiques à la chute de l’Empire ?

avec :

Jean Andreau (Directeur d’études à l’EHESS), Yann Le Bohec (Historien, professeur des universités, spécialiste de l’Antiquité romaine).

En savoir plus

[Cette émission a été diffusée pour la première fois jeudi 20 juin 2019]

Notre série sur les économies de l’Antiquité s’achève aujourd’hui. Hier, nous avons observé au plus près l’organisation économique et sociale des premières cités grecques ; nous nous penchons à présent sur la vie quotidienne sous l’empire romain, depuis la naissance de l’empire en 27 avant Jésus-Christ jusqu’aux bouleversements de l’Antiquité tardive.

Publicité

L’insuffisance des sources sur le fonctionnement de l’économie romaine a laissé libre cours à toutes les hypothèses, certains historiens parlant de “primitivisme” et même de "sous-développement" quand d’autres défendaient au contraire la théorie d’une économie moderne, où une révolution industrielle aurait pu advenir. Alors, comment se créait la richesse sous Auguste, Trajan et Dioclétien ?

Les Ier et IIeme siècles, une époque faste entre deux périodes de crises : 

C'est incontestablement une belle époque. Le climat était très adapté aux productions agricoles, et d'autre part il semble qu"il y ait eu un équilibre entre la démographie qui s’accroît avec une sage lenteur et la production économique qui satisfait les besoins. Maintenant, il est évident qu'il y a une hiérarchie de gens qui profitent, qui sont extrêmement riches : au temps de Néron, quatre propriétaires possédaient la moitié de l'Afrique. - Yann Le Bohec

Références sonores : 

  • L'historien Maurice Sartre dans l’émission de France Culture Concordance des temps, le 10 mars 2001
  • Extrait de « Les causes sociales du déclin de la civilisation antique », une conférence donnée par Max Weber en 1896
  • Extrait de De l'agriculture de Varron (Livre I)

Musiques : 

  • Générique : "Time is the Enemy" / Quantic
  • "Rome" / Phoenix
  • "Romulus" / Sufjan Stevens
Références

L'équipe

Arjuna Andrade
Collaboration
Cédric Fuentes
Collaboration
Elisabeth Miro
Réalisation
Julie Delabrosse
Collaboration
Aliette Hovine
Collaboration
Louis Drillon
Collaboration